Google Analytics

Grand écran: "Nowhere Special", bouleversante course contre la mort d'un père pour protéger son fils

Imprimer

Laveur de vitres de 35 ans, John (James Norton), a consacré sa vie à élever son fils, dont la mère était retournée en Russie sans laisser d’adresse, peu après l'accouchement. Quand il apprend qu'il n'a plus que quelques mois à vivre, il se trouve confronté au terrible fait que suite à son décès, il n’y aura personne pour s’occuper de ce garçon de quatre ans qu’il adore.

John n’a dorénavant  qu’une seule préoccupation, choisir la famille parfaite qui saura l’aimer et le protéger. S’engage alors pour lui une course contre la mort, consistant en une série de visites chez de potentiels parents aux situations sociales et ressources financières différentes. A qui sera-t-il tenté de le confier? Va-t-il privilégier la richesse, la stabilité? Que lui dictera son instinct?

La souffrance, la lutte bouleversante de ce père exemplaire, la tragique perspective de sa disparition imminente couplée à celle d’un irrésistible bambin qui pourrait éventuellement se retrouver à l’assistance publique faute de lui dénicher à temps  le foyer idéal, ont évidemment de quoi arracher quelques larmes. 

Et on ne les retient pas dans Nowhere Special (Un endroit comme un autre), troisième long-métrage de l’Italien Uberto Pasolini. Il faut dire que la présence du très craquant James Norton en géniteur courage contribue à nous serrer le cœur du début à la fin.. Sans prétention centré avec pudeur et sans trop de pathos sur une touchante relation père-fils, le film aborde  également l’aspect social. Cela donne une petite touche loachienne à ce drame situé en Irlande du Nord, inspiré d’une histoire vraie.

A l’affiche dans les salles de Suisse romande depuis mercredi 6 octobre. 

Lien permanent Catégories : Sorties de la Semaine 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel