Google Analytics

Grand écran: dans "Love Me Tender", une jeune femme agoraphobe affronte ses peurs

Imprimer

Love-Me-Tender-4-950x520.jpgLove Me Tender raconte l’histoire de Seconda, une jeune danseuse de 32 ans souffrant d’agoraphobie. Elle n’est pas sortie de l’appartement de ses parents depuis de longs mois. Lorsque sa mère meurt soudainement, son père prend la fuite, la laissant seule, Seconda, poussée par la nécessité et une forme de désespoir, doit se prendre en main et se forcer à affronter sa peur extrême du monde extérieur.

Comme elle est prête à tout pour gagner sa liberté, elle est déterminée à repousser ses limites et relève les défis qui se présentent, amazone vêtue d'une grenouillère bleue à capuche, la protégeant telle une deuxième peau.

La réalisatrice suisse Klaudia Reynicke montre, dans son quotidien domestique, une héroïne imparfaite, complexe, imprévisible, obsessionnelle, anticonformiste. Elle est incarnée par Barbara Giordano, qui porte le film sur ses épaules. Malheureusement cette jeune femme s’exprimant par ailleurs davantage avec son corps qu’avec des mots à travers de singulières chorégraphies, se révèle souvent très irritante dans sa volonté de se libérer de ses «chaînes».

A l’affiche dans les salles de Suisse romande depuis le 10 juin.

 

Lien permanent Catégories : Sorties de la Semaine 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel