Google Analytics

Cannes 2020: Thierry Frémaux continue à y croire. Voire à une montée des marches avec masques!

Imprimer

7786896307_thierry-fremaux-au-festival-de-cannes.jpgAlors que les sections parallèles, Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la critique et Acid, ont jeté l’éponge, le délégué général Thierry Frémaux ne peut toujours pas se résoudre à l’annulation sèche de la 73e édition du Festival de Cannes, chose qui ne s’est produite que deux fois, en 1939 et en 1968.

Dans un entretien au Figaro, il explique continuer -comme il l’avait déclaré mardi 14 avril suite au discours d’Emmanuel Macron concernant la tenue de grands événements- à plancher sur des scénarios. On peut en principe exclure celui qui consisterait à voir des films présentés en numérique.

Il dit penser à différents formats, y compris une montée des marches avec masques! Ajoutant: «Chacun a compris, la situation est désormais claire. Si un festival a lieu, tout a lieu, c’est que la vie a repris normalement. Le déconfinement commence le 11 mai, on verra comment ça se passe. Mais si le virus n’a pas été sérieusement éloigné d’ici à l’été, les autorités n’accepteront aucune manifestation collective pendant longtemps. En tout cas, comme rien ne peut être envisagé avant mi-juillet, cela signifie que les premiers rendez-vous auront lieu à la rentrée. On verra de quelle manière ».

Thierry Frémaux précise dans cet interview au quotidien français. «On nous envoie de partout des films magnifiques. Il est de notre devoir et de notre envie de les aider à exister et à retrouver le public. La sélection en s’est jamais arrêtée et nous en verrons jusqu’à fin juin On est en train de bâtir notre projet à partir de consultations que nous menons avec le CNC, les professionnels, la Mairie de Cannes. Nous ne voulons pas passer directement à l’année prochaine, pas abandonner les films et ceux qui les rendent possibles».

Il poursuit: «Nous voulons être présents à l’automne pour contribuer au vaste chantier de reconquête...  Il faudra qu’on fasse tous preuve d’énergie et d’unité. Le Festival de Cannes veut y apporter sa part..." Et conclut: "Attendons que la vie reprenne et que les films disent avec force qu’il faut encore compter sur eux, loin de quelques sombres prédictions affichées ici et là sur la mort du cinéma».

Lien permanent Catégories : Cinéfil 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel