Google Analytics

Grand écran: Jean-Louis Trintignant, la mort d'une légende (18/06/2022)

Il était entré dans l’histoire du cinéma avec Un homme et une femme de Claude Lelouch, Palme d’or à Cannes en 1966 et lauréat de deux Oscars. Jean-Louis Trintignant, l’homme aux 160 films, né dans le Vaucluse d’un père industriel maire et conseiller général, est mort entouré de ses proches, le 17 juin 2022. Se battant contre un cancer de la prostate qu’il refusait de faire soigner, il avait 91 ans,  

Discret, énigmatique, taiseux , solitaire, magnétique excellant aussi bien dans les rôles de jeune premier romantique et de personnage cynique, cet homme à la voix reconnaissable entre toutes était une figure légendaire du septième art et du théâtre français. Etudiant en droit à Aix-en-Provence il se tourne vers la scène à 19 ans, après avoir assisté à une représentation de l’Avare. Il monte à Paris pour suivre des cours d’art dramatique et de mise en scène. Il débute au théâtre avec A chacun selon sa faim et commence à courir les castings.  En 1956 après quelques apparitions à l’écran, il  obtient le rôle principal dans Et Dieu créa la femme de Roger Vadim, aux côtés de Brigitte Bardot, avec qui il a une liaison «scandaleuse» pendant le tournage. . 

Immédiatement reconnu, il est malheureusement freiné dans sa carrière par le service militaire. Il devient photographe pour l’Express pendant deux ans, avant de  remonter sur les planches dans Hamlet, puis de collaborer à nouveau avec Roger Vadim au cinéma en 1959 dans Les liaisons dangereuses.  

Les années fastes

C’est un succès et la décennie qui suit se révèle faste. Trintignant tourne beaucoup en Italie, refuse des propositions de Spielberg et Coppola, avant de connaître une consécration internationale avec Un homme et une femme Après Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer et  Z de Costa Gavras qui lui a valu le prix d’interprétation sur la Croisette en 1969, les longs métrages s’enchaînent dans les années 70, où on le voit dans différents registres, L'attentat, Le train, L'argent des autres, … Il s’essaye même à la réalisation  dans deux films Une journée bien remplie et Le maître- nageur. Sans grand succès.

Fin 70, ce féru d’automobile oublie un peu l’actorat pour  se consacrer à sa passion et participe à plusieurs rallyes. Au début 80, il travaille avec  Claude Berri,  Michel Deville, François Truffaut. En 1986, il retrouve Lelouch pour une suite à Un homme et une femme : 20 ans déjà.. 

En 2003, sa vie est dramatiquement marquée par la mort de sa fille Marie, tuée sous les coups de son  compagnon, le chanteur  Bertrand Cantat. Il ne s’en remettra jamais. Même si, en 2012, après seize ans d'absence, il tourne avec Emmanuelle Riva dans Amour, de Michael Haneke (photo), qui remporte la Palme d'or au Festival de Cannes. Et lui, le César du meilleur acteur. En 2016, il fait sa dernière apparition au cinéma  dans Happy end, également signé du réalisateur allemand et pour lequel il a monté les marches du Grand Théâtre Lumière l’année d’après.  

Côté vie privée, Jean-Louis Trintignant a été marié trois fois. En 1954, avec Stéphane Audran dont il divorce deux ans plus tard, Puis avec la réalisatrice Nadine Marquand en 1961 dont il a eu trois enfants, Marie, Pauline et Vincent.  En 2000, il épouse Marianne Hoepfner, pilote automobile rencontrée lors d’une course.

Programmes TV bousculés

Dès l’annonce de sa mort, les témoignages se sont succédé et les chaînes de télévision ont bousculé leurs programmes pour rendre hommage à l’emblématique et incontournable comédien. Consultez les horaires. 

12:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |