Google Analytics

19/05/2009

Lars von Trier fait flotter une odeur de scandale sur la Croisette avec « Antichrist »

antichrist.jpg« Il a perdu les pédales… Cette fois, il a franchi la limite… Il faut être un pervers pour aimer ça…L’art n’excuse pas tout… » Il flottait comme une odeur de scandale à l’issue de la projection d’ «Antichrist », pendant laquelle les rires nerveux le disputaient aux sifflets. Ce qui n’empêche pas certains de crier au chef-d’œuvre, évidemment. Ca aurait pu être le cas d’ailleurs, un sublime prologue ouvrant l’œuvre divisée en chapitres. Avec des gros plans au ralenti et en noir et blanc sur un couple (Charlotte Gainsbourg et Willem Dafoe, uniques protagonistes ) faisant l’amour. Et puis, alors qu’ils atteignent la jouissance, leur enfant tombe par la fenêtre.

Lire la suite

18:07 Publié dans Cannes dans Chassé-Croisette, Culture | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Vous avez dit jubilatoire? Vous avez raison.

cannes affiche.jpgHeureusement, côté film noir, j’ai vu beaucoup mieux avec Jacques Audiard et «Un prophète», qui se passe dans le milieu pénitentiaire et raconte l’ascension criminelle de Malik, un jeune Arabe orphelin et analphabète, condamné à six ans. Tombé sous la coupe du vieux César, redoutable parrain corse qui règne sur les lieux avec potes, Malik a le choix entre plier, crever, ou faire marcher ses petites cellules grises…

Film transgenre aux accents oniriques «Un prophète» traite l’univers carcéral comme une métaphore de la société. «Dehors, dedans, finalement c’est pareil» remarque le réalisateur. «On apprend aussi à l’intérieur des choses qui peuvent vous servir à l’extérieur». Jacques Audiard, saute avec talent tous les obstacles. Il évite les clichés, la dénonciation, le côté documentaire en allant vers le fait de société et l’image de la prison créée par la série américaine.

Lire la suite

09:20 Publié dans Cannes dans Chassé-Croisette, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

17/05/2009

Ce Johnny-là n'est pas terrible. Audiard et Ang Lee oui

hallyday.jpgL’affaire était pourtant bien mitonnée à grand renfort de dithyrambes dans des quotidiens et magazines spécialisés français. On imaginait donc des lieux pris d’assaut pour la conférence de presse et une ruée d’enfer sur Johnny. Eh bien dans le genre non-événement on a été servi. Rarement même la salle n’avait été aussi désertée par les critiques. Mortifiant pour la légende du rock, qui n’intéressait que les photographes, pros ou amateurs, et quelques chasseurs d’autographes. Avant la montée des marches, certes…

 

Rien de très étonnant d’ailleurs à cette indifférence journalistique que laissait présager l’accueil assez mou, sur fond de rires et d’applaudissements moqueurs réservé à «Vengeance» lors de la projection du matin.

Lire la suite

19:48 Publié dans Cannes dans Chassé-Croisette, Culture, France | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

16/05/2009

Le cours de poésie après la leçon de piano

bright star.jpgC’est parfois à se demander si les sélectionneurs ont toujours les yeux en face des trous. Car franchement, j’hallucine en imaginant qu’ils ont refusé le «Tetro» de Francis Ford Coppola évoquant la rédemption d’un écrivain à la dérive, mais qu’en revanche, ils ont sélectionné «Thirst». Une horreur purulente de Park Chang-Woo, sur les ébats torrides et dégoûtants d’un prêtre viré vampire, aussi assoiffé de sexe que de sang.

 

Juste en passant, ils sont tous sacrément hot, les Asiatiques cette année. Sauf que ça ne suffit pas à emporter le morceau, si j’ose dire. Et qu’en l’occurrence, Emile Zola a dû se retourner dans sa tombe, étant donné que le réalisateur sud-coréen, qui avait remporté le Grand Prix du jury en 2004 avec «Old Boy», s’est inspiré de Thérèse Raquin. En plus c’était interminable et je suis rentrée à point d’heure dans mon gourbi à la moquette mitée.....

Lire la suite

07:32 Publié dans Cannes dans Chassé-Croisette, Culture | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! |