Google Analytics

28/05/2008

Chauvinisme, la France bat son propre record

 

Roland Garros aidant, les commentateurs français  n’en peuvent déjà plus de saluer les performances insignes de leurs compatriotes. A l’exemple de celle de Fabrice Santoro, plutôt logique vu qu’il se mesurait à Evgueny Korolev, un inconnu russe de vingt ans. Mais bon, je veux bien qu’on se montre indulgent à l’égard du vétéran du circuit. D’autant que question chauvinisme, c’était loin de valoir les bramées excitées des  exégètes de France 2, mâle et femelle, la veille. Le duo infernal a en effet battu tous les records dans ce domaine lors du match d’Amélie Mauresmo contre Olga Savchuk. Hurlant de peur face aux ratés, braillant de bonheur, piaillant de plaisir et  bavant d’admiration devant chaque coup gagnant de la Française. A croire qu’elle affrontait Sharapova et Williams réunies en finale du tournoi, alors qu’il lui a fallu deux heures et demie pour se débarrasser laborieusement de sa jeune adversaire de vingt ans, elle aussi..  
Inutile de dire que nos deux comiques eurent à peine un mot pour les bons coups de l’Ukrainienne, sinon pour relever d’un ton un rien méprisant qu’elle s’accrochait désespérément juste pour faire durer au maximum le plaisir de jouer sur le Central.

  Après ce tintouin, tout  ce que je souhaite à cette brave Amélie, c’est de se retrouver au moins en deuxième semaine. A sa place, je serais très vexée, un euphémisme, qu’on considère comme un extraordinaire exploit le fait de l’emporter face à la vingt-et-unième du classement au…premier tour. D’accord, il n’est pas toujours  facile à passer. Même la belle Maria Sharapova s’est payé quelques frissons. Mais ce n’est pas une raison pour sombrer dans le ridicule.

14:06 Publié dans A la volée | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! |