Google Analytics

Grand écran: "Mjölk, la guerre du lait", croisade d'une fermière islandaise contre une coopérative mafieuse

Imprimer

mjolk_photo1-1920x1280.jpgAprès Béliers, qui avait décroché le Prix d'Un Certain Regard à Cannes en 2015, le réalisateur islandais Grimur Hakonarson revient avec Mjölk, la guerre du lait. En habitué du milieu rural où il a grandi, attiré par les histoires qui s’y déroulent, il se penche à nouveau sur le dur quotidien de gens vivant dans des endroits isolés et dont la vie tourne autour de leur ferme et de leur bétail.

Dans le premier il racontait l’histoire de deux frères ne se parlant plus depuis 40 ans, mais forcés de se réconcilier pour sauver leurs précieux moutons. Dans le second, il esquisse une réalité socio-politique en brossant le portrait d’une battante, Inga la fermière, courageuse quinquagénaire endettée jusqu’au cou, qui se dresse en justicière contre des corrompus.

A la mort de son mari, Inga, qui fait immédiatement penser à l’héroïne de Woman At War sorti l’an dernier,  reprend seule leur exploitation laitière dans un petit village près de Reykjavik. Elle ne tarde pas à découvrir le monopole d’une coopérative omnipotente, mettant à genoux les agriculteurs locaux impuissants à lutter pour leur indépendance. A ses risques et périls, c'est David contre Goliath, elle déclare la guerre à ce système autrefois mutualiste, pour libérer ses semblables de sa désormais redoutable emprise mafieuse.

Parallèlement à la croisade d’Inga contre le néolibéralisme, le capitalisme à tout crin qui plombe  la culture traditionnelle du pays, Grimur Hakonarson montre son parcours pour se frayer un chemin au sein d’une communauté dominée par les hommes. Une petite ode à la liberté et à l'égalité dans cette comédie sociale aux accents qui se veulent loachiens, où l’auteur qui charge un peu la mule, réserve des moments émouvants, drôle, voire poétiques.

A l’affiche dans les salles de Suisse romande dès mercredi 11 septembre.

Lien permanent Catégories : Sorties de la Semaine 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel