Google Analytics

Grand écran: "My Little One", retrouvailles d'un trio amoureux dans un huis-clos désertique

Imprimer

topelement.jpgAlex et Bernardo (Vincent Bonillo et Mathieu Demy) ont la quarantaine. Alors qu’ils ont été les meilleurs amis du monde, ils ne se parlent plus, leurs chemins s’étant séparés depuis longtemps. Le premier s’est installé à Paris et le second, père de deux enfants, a ouvert un cabinet d’architecture à Genève Mais d’un coup, ils se retrouvent à un arrêt de bus dans le désert de l’Arizona, en territoire navajo.

Ils ont répondu à l’appel urgent de Jade (étonnante Anna Mouglalis), une femme qu’ils ont tous les deux follement aimée et dont la présence ne les a jamais quittés. Mère d’une fille de dix ans, elle vit loin de tout, en marge de la société. Ces retrouvailles inattendues qui les confrontent à une dure réalité, vont complètement les chambouler.

My Little One est signé des Suisses Frédéric Choffat et Julie Gilbet, à qui l’on doit La vraie vie est ailleurs et Mangrove. On retrouve des thèmes qui font l’essence de leur oeuvres, comme le déracinement, l’exil, la terre. Un souffle de liberté imprègne par ailleurs leur nouveau film.

Une liberté qu’est censée incarner Jade, une femme rock, sauvage, forte, mystérieuse. Elle a retrouvé un foyer dans cette réserve où elle vit comme elle l’entend, à l’instar de sa fille Frida (Ruby Matenko), qu'elle a élevée selon ses propres règles. Elle en a fait une gamine sauvage, insoumise et farouche. Trop pour véritablement convaincre dans ce huis-clos désertique en forme de voyage spirituel vers l’oubli, dont on retiendra surtout la belle photo et les magnifiques paysages.

A l’affiche dans les salles de Suisse romande dès mercredi 27 mars.

Lien permanent Catégories : Sorties de la Semaine 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.