Google Analytics

18/01/2019

Cinéma : Black Movie fête ses vingt ans entre événement, nouveautés et rétrospectives

BnwzqdY1.pngCoup d’envoi aujourd'hui. C’est avec 106 films venus de 58 pays dont deux premières mondiales, deux premières européennes, 53 premières suisses à voir dans onze volets thématiques que le festival Black Movie vous invite à fêter ses vingt ans. Et à retrouver des habitués comme le Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul (Blue), le Coréen du Sud Hong Sansoo (Hotel by The River), le Philippin Lav Diaz (Season Of The Devil).

De leur côté l’Ukrainien Sergei Loznitsa (Victory Day) dirigera  une masterclass et le Chinois Wang Bing fera l’événement en présentant Les âmes mortes, un documentaire de huit heures proposé en une seule fois.

Par ailleurs carte blanche est donnée à neuf cinéastes pour proposer chacun un film de leur choix tout comme au directeur du Grütli Edouard Waintrop qui partagera, avec six longs métrages, des souvenirs de la Quinzaine cannoise des réalisateurs dont il fut le délégué pendant sept ans.

Black Movie 2019 n’est évidemment pas fait que de rétrospectives. Avec Cherchez la femme sept films interrogent l’identité féminine, six se penchent, dans Nomades XXe, sur les parcours singuliers de personnages déterminés à trouver des meilleures conditions de vie et quatre autres, dans Du côté de la force évoquent des hommes en armes, le pouvoir et l’engagement individuel.

La section Les dessous de l’histoire, notamment avec le documentaire La bataille d’Alger consacré au classique de Gillo Pontecorvo (1966) permet d’explorer les liens complexes entre l’histoire et le cinéma. Des tables rondes, des conférences et la masterclass de Sergei Lonitsa reviennent sur les thématiques associées à certains opus.

Au chapitre des expositions, une rétrospective de toutes les affiches du festival, des portraits de cinéastes et une une sélection de marionnettes issues du Petit Black Movie. Ce dernier dévoilera, pour les plus jeunes, 36 métrages issus de 28 pays qui se penchent plus particulièrement sur la différence, le handicap, l’écologie.

Les cinémas du Grütli, le Spoutnik, l’Auditorium Arditi Willsdorf, le Cinélux et, pour la première fois une salle virtuelle inaugurée sur le réseau Second Life, accueillent les films. Les fêtes alias Nuits Blanches se tiennent elles au Cercle des Bains, lieu central accessible gratuitement durant tout le festival

Du 18 au 27 janvier. Programme et billetterie en ligne sur www.blackmovie.ch 

17:41 Publié dans Cinéfil | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.