Google Analytics

01/02/2018

Grand écran: "Les Tuche 3", une calamité d'une vulgarité abyssale

b66ac95a851278a8b900121a760a2.jpegDevenu maire, Jeff Tuche se réjouit de l’arrivée du TGV dans son bled de Bouzolles. Malheureusement, le rapide ne fait que passer. Furieux, il tente de joindre le chef de l'Etat. Sans réponse, il ne voit qu’une solution pour que ça change : se présenter à la présidentielle. Elu contre toute attente, Jeff s’installe à l’Elysée avec sa smala de dégénérés.

Cette pseudo-relecture de l’actualité est calamiteuse. Un scénario d’une bêtise crasse, des personnages caricaturaux à l’extrême, des dialogues d’une vulgarité abyssale et des gags répétitifs d’une lourdeur affligeante.

Pour plagier l’un des rares articles négatifs de la presse française, «on tuche le fond » dans cette abomination. Où les gens d’en bas se délectent à étaler leur horreur de l’intelligence, histoire de fustiger une élite politique coupée du peuple.

Olivier Baroux prétend faire faire rire avec le président en bermuda qui tond lui-même la pelouse de Elysée tandis que sa femme Cathy se rend au Conseil des ministres munie de son panier à linge, en demandant s’ils ont quelque chose à laver vu qu’elle va faire une machine de blanc. Sans oublier le débat plus que rance d’entre les deux tours et le dîner avec Angela Merkel sur fond de match France-Allemagne...

Cela n’empêche pas Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty et les autres d’être très contents d’eux et de le clamer sur les plateaux de télévision. Ils auraient tort de se gêner tant on leur sert complaisamment la soupe. En plus le film va sans doute cartonner à l’image du précédent.

Mais le pire, c'est qu'il y aura les Tuche 4!!!

A l'affiche dans les salles de Suisse romande depuis mercredi 31 janvier. 

18:45 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Excellent, ce bain de fraîcheur critique face à la complaisance abyssale de nos chers voisins français. Garance

Écrit par : rauly catherine | 03/02/2018

Ben mois, j’ai découvert Les Tuches 1 par hasard dans un avion et j’ai beaucoup ri, idem pour le deux du coup, jeudi c’est donc entre fans qu’on a organisé la soirée Jeff Tuche President

Je me demande si ce n’est pas le meilleur, peut être moins de scènes cultes mais un gag à chaque séquence, un peu comme dans une BD, chaque tableau (ou presque) nous maintient dans un sourire béa qui, souvent, tourne à l’éclat de rire.

On était étrangement pas nombreux dans la salle, (« un manque de respect à la famille Tuche » comme le relevait mon neveu) mais entre connaisseurs visiblement. Ça riait fort à Balexert l’autre soir.

Étions-nous pour autant tous des affreux relous adeptes de « vulgarité abyssale » « d’abominations » et autres « lourdeurs affligeantes » ?

Vous avez évidement le droit d’avoir votre avis, c’est juste que traiter de vulgaire un humour qui ne vous touche pas, cela m’apparaît pas forcément très respectueux pour celles et ceux qui ont le mauvais goût de rire franchement et sans apriori à ce type de blagues.

Mais bon, on s’en fou, nous on s’est bien marré en tout cas. Vive la caricature, vive cet humour moqueur et un peu bébête, vive la Famille Tuche, vive les frites, vivement le prochain !

Écrit par : Vincent | 04/02/2018

"Étions-nous pour autant tous des affreux relous adeptes de « vulgarité abyssale » « d’abominations » et autres « lourdeurs affligeantes » ?"
Vous voulez une réponse sincère ? Oui. On vous connaît depuis assez longtemps pour l'affirmer, et c'était dit au nom de la grande majorité de vos lecteurs.

Écrit par : Géo | 04/02/2018

Sacré Géo, toujours le mot sympa qui fait plaisir. Il suffit de tendre des perches pour que vous vous jettiez dessus, ce que vous pouvez être prévisible...

Ceci dit, contrairement à vous je n’ai jamais eu la prétention d’avoir des ... lecteurs. Ce n’est que des blogs, champion, on se calme !

Écrit par : Vincent | 04/02/2018

Sacré Géo, toujours le mot sympa qui fait plaisir. Il suffit de tendre des perches pour que vous vous jettiez dessus, ce que vous pouvez être prévisible...

Ceci dit, contrairement à vous je n’ai jamais eu la prétention d’avoir des ... lecteurs. Ce n’est que des blogs, champion, on se calme !

Écrit par : Vincent | 04/02/2018

"Il suffit de tendre des perches pour que vous vous jettiez dessus, ce que vous pouvez être prévisible." Personne ne vous demande de tendre des perches. Seriez-vous masochiste ? On veut vous aider, vous répondre sincèrement, voilà le résultat...

Écrit par : Géo | 04/02/2018

Cher Vincent,
Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer la conclusion du collègue de Mme Curtat dans le Matin-Dimanche, J-Ph Bernard :
"Le résultat, en plus d'être rarement drôle, est, on s'en doute, confondant de bêtise et de vulgarité. un spectaculaire franchissement du mur du "çon" comme le dit le vénérable Canard"
Visiblement un film fait pour vous...

Écrit par : Géo | 04/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.