Google Analytics

04/11/2016

Festival Tous Ecrans: une 22e édition riche, innovante et pimentée d'érotisme

aiggy.pngEntre les huit longs-métrages de son invité d’honneur le Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’or à en 2010 pour Uncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) et un hommage à la 3D à travers une rétrospective de trente films, Festival Tous Ecrans, propose une édition riche, variée, originale et innovante. Une fête pour les yeux, les oreilles et... le corps dans tous ses états. Le leitmotiv de cette année selon le directeur général et artistique Emmanuel Cuénod, qui nous l'annonce lascif, abandonné, résistant, libre mais aussi bien en chair.  

Ce cru 2016 pimenté donc d’érotisme et de sensualité comprend en tout 169 œuvres dont 70 en compétition, 8 premières mondiales, 9 premières internationales, 5 premières européennes et 71 premières suisses. Il s’ouvre dès ce soir avec Gimme Danger, portrait de l’iguane punk Iggy Pop, signé Jim Jarmush (photo). Et se terminera avec Yourself And Yours du Sud-Coréen Hong Sang-soo, une variation ironique sur le thème du double.

astewart.jpgImpossible évidemment de tout citer dans ce festival qui mêle cinéma, télévision et production digitale. On retiendra ainsi quelques points forts. Dans la section Highlight Screenings, on verra en première romande Bacalaureat de Cristian Mungiu prix de la mise en scène à Cannes et, en première suisse, son ex-aequo Personal Shopper d'Olivier Assayas avec Kristen Stewart (photo), Ma’Rosa de Brillante Mendoza, avec Jaclyn Rose, sacrée meilleure actrice, Les beaux jours d’Aranjuaez de Wim Wenders ou encore La mort de Louis XIV d'Albert Serra.

Compétition internationale et séries TV

La compétition internationale de longs métrages propose quant à elle dix œuvres qui se veulent audacieuses, libres et singulières. Plus particulièrement portées par de jeunes talents, elles viennent d’Argentine, des Philippines, de Chine, du Danemark, d’Egypte, de France, de Grèce et d’Iran.

Pas de Festival Tous Ecrans sans les séries TV, également au nombre de dix. Outre l’arrivée en force des anciens pays de l’Est, on notera l’islandaise Prisoners, mettant en scène un très réaliste univers carcéral féminin et The Girlfriend Expérience de Lodge Kerrigan évoquant une jeune étudiante en droit qui devient escort girl la nuit. A découvrir aussi, lors du Serial Day& Night, rendez-vous entièrement consacré à la série TV et à sa soeurette du Web, The Young Pope de Paolo Sorrentino avec Jude Law ou ou encore Splitting Up Together, une palpitante nouveauté danoise.

Dans le corps d’un (e) autre…

A signaler enfin une compétition internationale d’œuvres en réalité virtuelle. Une première en Suisse avec notamment Mars 2030 qui vous met dans la peau de scientifiques devant établir une présence humaine sur la Planète rouge. Dans le volet hors concours, à ne pas rater The Machine To Be Another. Cette création du collectif BeAnotherLab offre une expérience vertigineuse, en permettant à des duos homme-femme de se retrouver, grâce à une installation numérique unique en son genre, dans le corps de l’autre.

Festival Tous Ecrans, Salle communale de Plainpalais, rue de Carouge 52, du 4 au 12 novembre. Pour plus de renseignements, tél 022 809 69 20

16:35 Publié dans Cinéfil | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.