Google Analytics

13/01/2016

Grand écran: "Creed- L'héritage de Rocky Balboa" a de quoi nous mettre KO...

10114[1].jpgAprès le premier Rocky, Creed est le meilleur de la série. Quarante ans plus tard et dix après le dernier épisode, son auteur Ryan Coogler raconte l’histoire d’Adonis Johnson, fruit de l’adultère de son célèbre père Apollo Creed et recueilli par la veuve du boxeur, mort avant sa naissance.

Bien que poursuivant une belle carrière dans la finance, Adonis est taraudé par l’idée de marcher dans les pas de son père et se rend à Philadelphie où Apollo Creed a affronté Rocky Balboa dans un combat aussi mémorable que légendaire. Il retrouve ce dernier et lui demande de l’entraîner. Pas très chaud, l’emblématique Rocky finit par accepter, décelant chez Donnie la force et le talent d'Apollo.

Le réalisateur de 27 ans a confié le rôle d’Adonis à Michael B. Jordan, héros de Fruitvale Station, inspiré d'un fait divers dramatique qui les avait révélés tous les deux. Jeune, costaud, fougueux et avide de se faire un nom, il est très bon dans son duo touchant avec Sylvester Stallone. Qui, lui, se révèle magnifique en ancien champion vieillissant et malade.

Suite à celui obtenu aux Golden Globes, on parle d’Oscar du second rôle pour la performance du monstre sacré de 69 ans, pleine de justesse, de sensibilité et de subtilité, permettant à Adonis de progresser, tout en trouvant à son contact une nouvelle raison d’exister. Même si Sly devenu mentor devra livrer un nouveau combat, le plus mortel de tous, après avoir raccroché les gants.

Il y a quelque chose de Million Dollar Baby au masculin dans l'émotion que nous procure cet Héritage de Rocky Balboa. Sans révolutionner le genre, très cinématographique, Ryan Coogler propose pourtant bien davantage qu’un film de boxe. Il s’agit là de passé et de présent, de passage de témoin, de filiation, de transmission. Ce film intense autant qu’intime, en dépit d’une partition chargée façon Hollywood, joue sur la profondeur de la relation et des sentiments entre ces deux personnages. Avec un final bouleversant, qui nous arrache une petite larme. En résumé Creed, boostant la saga, a de quoi nous mettre KO. 

A l’affiche dans les salles de Suisse romande dès mercredi 13 janvier.

10:14 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.