Google Analytics

30/09/2015

Grand écran: "The Intern" voit De Niro jouer les stagiaires à 70 ans. Laborieux

landscape-1431610532-anne-hathaway-robert-de-niro[1].jpgLe moins qu’on puisse remarquer c’est que Robert De Niro, assurant le strict minimum, n’aligne pas les chefs d’œuvre depuis quelque temps. Comme dans The Intern, où il endosse le costume de Ben Whittaker, un veuf de 70 ans constatant que la retraite ne correspond pas vraiment à ce qu’il souhaitait.

Dès lors cet ancien PDG d’une fabrique d’annuaires s’ennuyant comme un rat mort, se décide à reprendre du service.

Sans trop se fatiguer à chercher, il décroche un improbable job de stagiaire sur un site internet de mode créé et dirigé par la jeune et bien sûr dynamique Jules Ostin (Anne Hathaway par ailleurs dotée d'un mari au foyer. Elle est censée mener la vie dure à Ben, au départ déboussolé, mais se pliant avec dignité et bonne humeur à tout, y compris aux tâches les plus subalternes. Son étonnante flexibilité le pare rapidement de toutes les qualités. Il ne tarde pas à devenir le confident de la patronne et donc le personnage le plus incontournable de la boite,.

Un scénario sans intérêt, cousu de fil blanc, pour pseudo comédie sociale laborieuse et surannée où tout sonne faux. Du coup, on ne croit ni à l’univers prétendument impitoyable imaginé par la réalisatrice Nancy Meyers, qui vire carrément à la bluette, ni aux personnages qui y évoluent. A commencer par l’inconsistant duo De Niro-Hathaway. Autrement dit il n’y a pas franchement grand-chose à sauver dans l'histoire.

Film à l’affiche dans les salles de Suisse romande dès mercredi 30 septembre.

13:33 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.