Google Analytics

24/08/2015

Cincinnati: Djokovic tombe sous les coups de Son Altesse Federissime!

roger-federer-au-septieme-ciel[1].jpgA force de jouer avec le feu, Djokovic en a senti la douloureuse brûlure. Par deux fois, il s’en était insolemment sorti par les poils, ne méritant pas sa victoire contre les malheureux Goffin et Dolgopolov.

Un peu, si j’ose la comparaison, à l’image de Wawrinka, le cul pareillement bordé de nouilles contre Bornic et Karlovic et qui avait fini par s’effondrer devant le vampire serbe. Jusqu’à ce que celui-ci connaisse le même sort face à Sa Grâce, que je n’hésiterais pas à appeler en l’occurrence son Altesse Federissme.

Volant sur le court, le Mozart de la raquette aurait pu d’ailleurs se montrer encore plus impérial, s’il n’avait pas persisté dans sa mauvaise habitude de galvauder un wagon de balles de break. Vous me rétorquerez que malgré son péché mignon, il n’a pas perdu un seul jeu de service au cours du tournoi. Tout ça pour remporter une septième fois la coupe la plus moche de la planète tennis!

Mais bref. Du coup évidemment, les experts qui ont enterré la légende à d’innombrables reprises ne savent plus où ils en sont. En chantant à nouveau follement les louanges du fabuleux kid de Cincinnati, certains écrivent, comme à regret face au phénix s’obstinant à renaître de ses centres, que le Suisse est décidément éternel.

Quant à l’inoxydable, imbattable, invulnérable, inexpugnable numéro un mondial, du moins étiqueté tel, il vient d'encaisser sa deuxième défaite de suite après avoir déjà subi à Montréal la loi de Murray, impitoyablement laminé en demi-finale une semaine plus tard par Rodgeur en forme olympique. A se poser quelques questions sur le génie.

juste en passant, il paraît que le maestro et Dracula étaient redevenus copains après une période glaciaire. La chose pourrait ne pas durer dans la mesure où le premier empêche encore le second d’écrire un bout d’histoire. A Roland Garros en 2011, la légende l’avait privé du record de succès de rang détenu par McEnroe.

Et là, caramba, il ne sera pas le premier joueur à empocher les neuf Masters 1000 de l'année. Des bêtes noires que ces Helvètes, si l'on ajoute le plus cuisant des revers, sa défaite contre Stan, The vrai Man de l'ocre parisien en mai dernier, à cause duquel un Grand Chelem en carrière avait filé sous le nez de l'as de Belgrade. 

images[7].jpgPour en revenir à ses échecs au Québec et dans l'Ohio, ils prouvent certes le faible taux d’hémoglobine actuel du saigneur du tamis. Mais il devrait toutefois, pour le malheur de notre gloire nationale et de la belette écossaise, refaire le plein de raisiné dans une semaine à l’US Open dont il reste le grand favori.

A l’instar, chez les dames, de Son Altesse Sérénissime qui, après s'être inclinée contre Belinda Bencic il y a huit jours, a remis les pendules à l’heure en battant Simona Halep et se prépare à rafler son 22e Majeur, assorti d’un Williams Slam. De quoi renforcer les certitudes des hyper fans selon lesquels à côté de la panthère, Federer c’est plus ou moins de la roupie de sansonnnet…

00:18 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

C'est "Papy Federer" qui gagne mais Djokovic qui marque des points ! Rendez-vous à l'US OPEN ! Un master 1000 (enfin)cette année, après ses titres mineurs (250 et 500) pour le Suisse qui gagne toujours le même parce que la surface n'est pas identique à celle de l'US OPEN et parce que c'est en 2 sets gagnants.

Ca ne remet pas en cause sa supériorité et il reste bien seul sur sa planète.

Il souhaitait devenir le premier joueur à gagner les 9 masters 1000. Mentalement, ça a pesé dans la balance. Il restait sur 3 victoires sur Federer et a (re)battu Wawrinka depuis RG.

Edmée, vous "encensez" Federer dans tout votre article, mais à la fin vous lui envoyez une pique :)

Écrit par : SuperDjoko | 24/08/2015

Une fin minable, un peu fatiguée la dame, c'est l'âge!
Ou alors c'est de la méchanceté gratuite, l'évidence l'oblige, mais elle ne peut s'empêcher de laisser le cours de ses mauvais instincts....conclure!

Rodgeur ce n'est pas de la roupie de sansonnet, c'est Suisse, c'est élégant et c'est un modèle du genre.....pas comme certaine!

Écrit par : Corélande | 24/08/2015

Pas de commentaires au sujet de votre texte toujours aussi vinaigré.
Je n'aimais pas Djokovic que je trouve arrogant. Mais j'ai trouvé son attitude très sportive à la fin du match : poignée de mains et accolade avec le sourire, sourire également pendant la cérémonie de remise des prix, comparée à la g... de Murray le soir avant, poignée de mains tout sauf sympa et sans un mot. C'était tout sauf du "british fairplay"

Écrit par : Yvette Bonny | 24/08/2015

Les commentaires sont fermés.