Google Analytics

19/08/2015

Grand écran: "Floride" met face à face Sandrine Kiberlain et Jean Rochefort

maxresdefault[1].jpgPhilippe Le Guay avait beaucoup séduit avec Les femmes du 6e étage, une comédie sociale exubérante jouant sur les stéréotypes xénophobes des années 60.

Ce n'est pas franchement le cas avec Floride, où il traite des problèmes de l'âge en mettant en scène Claude, un octogénaire capricieux de plus en plus sujet aux oublis, confusions et autres errements.
 
Mais il refuse catégoriquement de l'admettre. Alors que Carole, en fille fidèle, ne cesse de se démener pour ne jamais le laisser seul, il ne lui en est aucunement reconnaissant. Au contraire, il se montre mesquin, désagréable sinon odieux avec elle, se fâche et un beau jour décide soudain de s'envoler pour la Floride…
 
Des attitudes évidemment provoquées par son état, car en réalité Claude aime beaucoup sa fille. A travers la dégradation des facultés mentales du père, l'auteur tente d'aborder le vieillissement en général, la responsabilité des enfants envers leurs parents, le devoir de s'occuper d'eux, tâche souvent incompatible avec les exigences de leur vie professionnelle, ou source de conflit dans leur couple, voire les deux.
 
Vaste sujet effleuré sur un ton qui se veut léger dans cette comédie dramatique pourtant pesante, dépourvue des émotions que l'auteur voudrait provoquer et se déroulant dans le cadre bourgeois d'une belle maison de campagne,  
 
Côté comédiens ce n'est pas non plus la grande forme. Tandis que Sandrine Kiberlain frise plus ou moins la déprime, Jean Rochefort en fait des tonnes dans un désir assez pathétique d'être drôle. Mais il est tellement dans l'outrance qu'il agace hélas plus qu'il amuse.
 
Film à l'affiche  dans les salles de Suisse romande dès mercredi 19 juillet.

21:19 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.