Google Analytics

13/05/2015

Festival de Cannes: c'est parti pour la 68e édition. La tête haute!

catherine-deneuve-et-emmanuelle-bercot[1].jpgEffervescence, foule, cohue, encombrements, c’est parti. Sous le regard d’Ingrid Bergman, à qui l’affiche est consacrée, Cannes s’est réveillée au soleil pour l’ouverture de son 68e festival. «La tête haute» grâce à l'opus d' Emmanuelle Bercot, présenté hors compétition.

Après le catastrophique Grace de Monaco de l’an dernier, le délégué général Thierry Frémaux et le nouveau président Pierre Lescure se devaient de relever le gant pour cette première soirée de la grand-messe de la pellicule. Balayant le glamour de pacotille avec princesse, ils ont parié sur le film d’auteur avec un jeune en rupture.

L’adolescence est un sujet de prédilection pour Emmanuelle Bercot qui avait  notamment co-signé le scénario de Polisse. La tête haute vient de son enfance, il y a quarante ans, alors qu’elle s’était retrouvée dans un camp de gamins délinquants avec son oncle éducateur.  De là est né le parcours cahotique , entre 6 à 18 ans de Malony, qu’une juge pour enfants et un travailleur social tentent de sauve sans relâche.

Vibrant plaidoyer pour le sauvetage de mômes en péril

L’émotion domine dans ce drame social consacré à la délinquance juvénile, montrant à la fois l’humanité d’une magistrate et rendant hommage au difficile et inlassable boulot des éducateurs en charge de gamins rebelles. Emmanuelle Bercot, qui a mené une longue enquête et filmé dans un vrai centre mais avec des acteurs, se livre à un vibrant et bouleversant plaidoyer pour la protection et le sauvetage de mômes en péril. A la limite parfois de trop en faire, mais on marche à fond.

la-tete-haute-cannes-pic[1].jpgOutre son traitement, la réussite de son film tient énormément à ses acteurs. Plus particulièrement au jeune Rod Paradot formidable dans le rôle de Malony. Une vraie découverte. A ses côtés Sara Forestier se montre très convaincante en mère indigne, irresponsable, mais folle de son gosse. Sans oublier évidemment la juge Catherine Deneuve, qui a même fait un stage au tribunal. 

Emmanuelle Bercot lui avait également offert un autre de ses bons rôles récents dans Elle s’en va en 2013. permettra à la star française, avec La tête haute, d’inaugurer ce soir le tapis rouge, avant de monter les fameuses marches du Grand Théâtre Lumière.

Dix-neuf films en compétition

Suivront jusqu’au 24 mai les équipes des dix-neuf longs-métrages en compétition. A côté de cinq Français, dont Mon Roi de Maïwenn qui offre une double actualité cannoise à Emmanuelle Bercot, amoureuse éperdue dans le film, on trouve trois Italiens, deux Américains, deux Chinois, un Japonais, un Canadien, un Mexicain, un Grec, un Hongrois, un Norvégien, un Australien. Du travail en perspective pour le jury présidé par les deux frères Coen et composé de Rokia Traoré, Guillermo del Toro, Sienna Miller, Xavier Dolan, Rossy de Palma, Jake Gyllenhaal, Sophie Marceau.

12:13 Publié dans Cannes dans Chassé-Croisette | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.