Google Analytics

18/02/2015

Grand écran: "Kingsman:services secrets", parodie trash de James Bond. Avec Colin Firth en 007...

Critique-Kingsman-Services-secrets[1].jpgLe réalisateur Matthew Vaughn, auteur de Kick-Ass et X-Men, fait à nouveau équipe avec le scénariste de comics Mark Millar pour nous offrir Kingsman: services secrets. Un film aux airs de vieux James Bond trash, pimenté d‘un zeste de Chapeau melon et bottes de cuir.

En quête de sang neuf, l’as du renseignement britannique Harry Hart est chargé de former à la dure un groupe d’aspirants tous avides de décrocher le  job de rêve.... Parmi eux Eggsy, un brin rebelle et «idéalement imparfait», recruté dans la banlieue londonienne.

La mission de ce commando de choc: contrer les visées criminelles d’un certain Richmond Valentine. Reprenant le roman graphique de Millar paru en 2012, cette parodie loufoque de films d’espionnage à l’ancienne, mêlant scènes d’action parfois bluffantes, violence et humour, est bourrée de références au genre des années 60/70 dont elle détourne ou emprunte les codes.

Sans ambiguïté, l'opus oppose les bons et les méchants. Du côté des bons, Colin Firth (Harry Hart), gentleman charismatique au costume trois pièces griffé Savile Row. Plus 007 que nature, ce mentor au flegme britishissime a une méthode aussi personnelle qu’efficace d’apprendre les bonnes manières aux voyous. A noter également la prestation du jeune Taron Egerton, un poil écrasé par son aîné, ainsi que celle de Mark Strong et du quasi mythique Michael Caine.

Du côté des méchants un hilarant Samuel L. Jackson au zozotement ridicule dans le rôle de Richmond Valentine. Ce génie de la technologie, doublé d’un farouche défenseur de l’environnement, veut faire payer aux pollueurs les dommages causés à la planète. C’est dire la terrible menace qu’il laisse peser sur l’humanité….

Et nous voici partis pour un divertissement décalé, pop, barge, déjanté, politiquement incorrect et dans l’ensemble assez jouissif. Mais voilà qui n’empêche pas Vaughn de se complaire dans le mauvais goût, les massacres gratuits, ainsi que dans des gags et quelques effets nazes. Evidemment pas de quoi décourager les fans.

Film à l’affiche dans les salles de Suisse romande dès mercredi 18 février.

16:46 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.