Google Analytics

17/09/2014

Cinéma: Benoît Jacquot déçoit avec "3 coeurs" malgré un casting cinq étoiles

images[5].jpgEn déplacement professionnel en province, Marc rate le train pour rentrer à Paris. A la recherche d’un hôtel, Il rencontre Sylvie. C’est le coup de foudre, ils se promènent dans les rues désertes, passent la nuit ensemble et il lui donne rendez-vous au jardin des Tuileries quelques jours plus tard.

Sylvie s‘y rend, mais Marc, victime d’un malaise cardiaque, le manque. Il retourne alors la chercher, mais tombe amoureux d’une autre, Sophie, sans savoir qu’elle est la sœur de Sylvie et finit par l’épouser. Lorsqu’il s’en rend compte, Marc est dévasté…

Pour son dernier film, 3 cœurs, Benoît Jacquot s’est entouré de Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, ainsi que Chiara Mastroianni et Catherine Deneuve, fille et mère à la fois à l’écran et à la ville. Mais l’histoire contrariée par le destin que nous raconte le réalisateur n’est pas à la hauteur de cette distribution cinq étoiles.

Pourtant l’idée de cet étrange triangle était fascinante et, sur le papier, ce mélo à la Douglas Sirk en forme de thriller sentimental surfant sur une note fantastique et une musique lyrique de Bruno Coulais promettait beaucoup.

Mais le cinéaste qui a tant séduit, notamment dans Les Adieux à la reine, sans doute son meilleur film déçoit avec un scénario bancal où, tout en scrutant son monde avec un certaine ironie et un brin d’humour,  il accumule les invraisemblances et les incohérences. En s’efforçant de les justifier, jusqu’au dénouement évoquant ce qui aurait pu se passer, mais qui n’est pas arrivé…

Côté acteur, rien à redire sur la prestation de Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni représentant à elles deux une sorte de femme idéale, ainsi que celle de Catherine Deneuve même cantonnée à un second rôle de belle-mère bourgeoise concoctant de bons petits plats. On n’en dira pas autant de Benoît Poelvoorde, une erreur de casting, Il apparaît en effet peu convaincant en inspecteur des impôts torturé, capable d’éprouver et d'inspirer une folle passion. 

Film à l’affiche dans les salles de Suisse romande dès mercredi 17 septembre.

10:27 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.