Google Analytics

16/04/2014

Cinéma: "Babysitting", loin de la démence collective affichée!

522069[1].jpgC’est le genre de film dans lequel on rentre… ou pas. J’avoue avoir posé un pied hésitant pour ressortir très viite (au figuré, j'ai malgré tout attendu la fin) de cette histoire de potes. En l’occurrence La Bande à Fifi, débarquée du petit écran sur le grand.

Cette comédie lassante façon sous Very Bad Trip, surfant sur la mode du found-footage (montage d’images récupérées) en y mêlant des scènes tournées en caméra normale est signée de Philippe Lacheau (une première pour celui qui tient aussi le rôle principal) et Nicolas Benamou.

Sa babysitter lui ayant fait faux-bond à la dernière minute, le riche Marc Schaudel qui avait prévu de partir en week-end avec Madame, confie son fils Rémy à son employé Franck. Mais le petit chéri est du genre sale gosse hyper capricieux. De surcroît il se trouve que Franck a 30 ans ce jour-là et que ses copains ont prévu une mégafête. Du coup ils débarquent dans la villa et sèment un bousier monstre.

Au petit matin suivant, Marc et sa femme Claire sont réveillés par la police. Franck et Rémy ont disparu. Dans leur maison dévastée, une caméra est retrouvée par maréchaussée et les parents (Gérard Jugnot et Clotilde Coureau, au secours!) découvrent affolés les images tournées pendant cette folle soirée. 

Babysitting se veut évidemment un film complètement déjanté. Outre une pièce mise à sac, un perroquet trucidé, un détour par une fête foraine et une course en kart sur l’autoroute, on est pourtant loin de la démence collective affichée. Surtout dans la mesure où le fond de l’histoire se résume à un gamin qui n’arrête pas de faire l’andouille parce qu’il aimerait tant que son papa s’occupe de lui et vienne le voir jouer au foot… 

Alors prétendre, comme les fans de la bande à Fifi , que cette " bombe apporte du sang frais à la comédie franchouillarde bien pépère", me paraît très exagéré. Un bon point quand même au jeune et joli Enzo Tomasini (photo avec Philippe Lacheau), qui n’a pas la langue dans sa poche, même sur les plateaux télé.

Film à l’affiche dans les salles de Suisse romande dès mercredi 16 avril.      

07:00 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.