Google Analytics

26/02/2014

Cinéma: dans "August:Osage County", on lave son linge sale en famille

un-ete-a-osage-county-august-osage-county-05-02-2014-12-g[1].jpgSi vous aimez les sulfureux drames familiaux, ne manquez pas August: Osage County (un été à Osage County) , adapté par John Wells de la pièce éponyme contemporaine à succès de Tracy Letts.

Suite à la mort du patriarche, les Weston se retrouvent auprès de la mère Violet. Matrone ravagée, paranoïaque et cyclothymique, elle est atteinte d’un cancer de la bouche mais n’a pas la langue dans sa poche.

Après l’enterrement ils sont tous réunis, dont les trois filles de Violet, pour un repas houleux et cacophonique. Il devient  prétexte à un lavage de linge sale explosif, où secrets trop longtemps enfouis et rancoeurs tenaces refont surface.

Le principal intérêt de l'opus dont la mise en scène fait théâtre filmé et tend à s’égarer vers le farfelu, c’est son casting d’enfer. De Julia Roberts à  Ewan McGregor en passant par Julianne Nicholson et Benedict Cumberbatch, les stars se bousculent autour de Meryl Streep vieillie, enlaidie et déchaînée. Au point de basculer parfois dans l’outrance et la caricature. Cela ne l’empêche pas d’être nommée aux Oscars dans la catégorie meilleure actrice.

Rien à redire en revanche de l’interprétation sobre d’une Julia Roberts émouvante, en lice elle pour le meilleur second rôle. On n'a pas l'habitude de la voir dans un registre aussi austère, mais elle tient la dragée haute à la volcanique Meryl dans leurs violents face-à-face verbaux. Sinon physiques.

Film à l'affiche dans les salles romandes dès mercredi 26 février.

07:00 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.