Google Analytics

21/01/2014

Open d'Australie: Wawrinka saigne Djokovic le vampire. Il était temps!

images[2].jpgEvidemment c’est très bien, Wawrinka confortant à Melbourne son statut de numéro un helvétique temporaire. Rien de plus logique pourtant. A force de passer depuis un an pour la huitième merveille de la planète tennis, était temps de le prouver pour le petit Suisse, qui s’est payé le luxe de bouffer le géant serbe, triple tenant du titre et quadruple vainqueur, après un nouveau match qualifié d’anthologique.

Certains trouvent qu’on devrait tripatouiller le tirage au sort pour que ces deux-là se rencontrent dans chaque tournoi du Grand Chelem, histoire de nous filer le grand frisson.

Bien entendu les fans de Dracula, incrédules face une telle injustice du sort, avancent mille excuses pour expliquer l’inexplicable. Dont la principale: le saigneur des courts privé d’hémoglobine n’était tout simplement pas dans son assiette. Sinon il est évident qu’il n’eût fait qu’une lampée du Vaudois ivre de revanche.

Quant à ceux qui ne cessent de brûler ce qu’ils ont adoré selon d’où souffle le vent, surtout celui de la défaite, ils nous racontent qu’il s’agit et qu’il s’est dans le fond toujours s’agi d’un joueur très perfectible, balançant des volées pas propres, pas bon au filet, se montrant parfois irritable et révélant une faiblesse mentale plus souvent qu’à son tour.

On se pince! Car ces experts nous bassinaient à l’envi depuis le début du tournoi et pendant le match à de réitérées reprises, avec l’invincibilité physique et psychologique d’un Djokovic impérial au sommet de son art, son exceptionnelle endurance, bref un mutant capable de s’en sortir dans n’importe quelle situation une main attachée dans le dos. "On a l’impression qu’il ne peut pas perdre", ne manquait naturellement pas de radoter le Riton de service, toujours au parfum de ce qui se passe sur un court.…

Finissant néanmoins par déclarer sentencieusement: même les grands champions ne sont pas aussi forts qu’à une certaine époque. D’ici à ce qu’il nous entretienne le plus sérieusement du monde avec le déclin inéluctable de ce pauvre Nole...

Mais Federer pourra lui affirmer qu’il n’a pas à trop se tracasser, dans la mesure où il joue depuis près d’un lustre au phénix renaissant de ses cendres avec les spécialistes de la raquette en folie. Le mythe risque d’ailleurs d’être immanquablement boulotté à la même sauce que le vampire de Belgrade, s’il rate son rendez-vous avec Murray, la belette écossaise.

A part ça, il y en a un qui doit s’inquiéter pour son boulot. C’est Boris Becker. Pas sûr qu’il fasse de vieux os dans le clan de Djokovic après avoir grillé son premier joker!

P.S.- C'était couru. Rodgeur ayant rejoint Wawrinka dans le dernier carré après s'être défait assez facilement d'Andy la belette aux petites dents finalement assez peu acérées en ce début d'année, tous les spécialistes du tamis ont carrément rems le Bâlois sur le trône. A suivre son duel face à Nadal vendredi matin. On verra si nos girouettes patentées auront toujours les yeux de Chimène pour le maestro, au cas où il se ferait hacher menu par le pitbull ibère...

19:29 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

C'est Nadal qui se frotte les mains !

Il n'avait pas perdu de set jusqu'ici, ce qui prouve, encore une fois, que tout est possible ! Mais il a quand même produit un assez mauvais match et il perd en ayant des points en plus. Quelle injustice :0)

Quant aux Français, ils bavent devant Wawrinka le prenant pour un Suisse.
Droz sur le RTS ? Il a failli avoir une crise cardiaque en direct. Pathétique.

Kim Clijsters qui ne le connait même pas en a pleuré de bonheur...

Et RF, qui va se faire voler sa place de no 1, est content pour Stan. Quel faux...
Ca tourne pas rond cette quinzaine.

Écrit par : SuperDjoko | 21/01/2014

Ma bonne dame, il faut arrêter de regarder le tennis, cela ne vous inspire que des médiocrités.....

Écrit par : vieuxschnock | 21/01/2014

Bravo à Stan. Nous pouvons donner un sacré coup de chapeau à ce sportif, qui a longtemps été un souffre-douleur des médias et des critiques. C'est que je trouve détestable dans ce pays, où personne ne vous soutiens ou ne vous aide, mais lorsque le travail acharné paie, alors là....!!! Vous devenez l'idole de tout un pays ! Tellement facile, n'est-ce pas SuperDjoko ??

Écrit par : Blectre | 22/01/2014

Magnifiques nos deux Suisses aux Antipodes. Ce matin Rodger félin et majestueux est bien parti pour gagner son quart de final. On retrouve un Rodger des débuts avec un tennis Edbergélegant. Tout ce que j'aime!
En plus se sera la pompon s'ils vont tous les deux en finale. On sait que les Australiens le souhaitent, tellement ils aiment la Suisse et les Suisses.

Écrit par : Corélande | 22/01/2014

C'est ce qui s'appelle causer (écrire) pour ne rien dire.

Écrit par : Nicolas D. Chauvet | 22/01/2014

salut à vous,responsable de ce blog,comme je l'ai indiqué plus haut sur un message que j'ai publié sur votre blog,je tiens à ce que vous vous rendiez compte à quel point vous dénigrez djokovic et wawrinka dans votre article

Écrit par : jose garcia | 22/01/2014

Mon dernier message n'est pas passé ?

L'aventure s'arrête là pour les 2 Suisses si appréciés des Australiens (?!)

Écrit par : SuperDjoko | 22/01/2014

Vous manquez de contacts superDjoko! :-) Ca monte en puissance! Merci le "Duo Rouge-et-Blanc" pour l'image magnifique que vous donnez de notre pays! Murray n'avait pas l'air d'apprécier l'engouement du public pour Rodger, me trompe-je!

Écrit par : Corélande | 22/01/2014

Ha ha ha ! Superdjoko qui parle de pathétisme.... Ou comment l'hôpital se fout de la charité. Navrant !

Écrit par : Blectre | 25/01/2014

Les commentaires sont fermés.