Google Analytics

08/11/2013

Londres: Wawrinka en demi-finale grâce à Nadal, son idole du jour. Merci Rafa!

topelement[2].jpgComme prévu, il fut plus facile pour Wawrinka de l’emporter face à un Ferrer déjà à terre que cela ne le sera pour Federer de se payer demain le scalp d’un del Potro toujours dans la course.

Le Vaudois a donc rempli son contrat, non sans laisser ses fans passer par tous les états d’âme dans la première manche. Des frustrations qu’a évidemment contribué à alimenter le duo de choc Droz-Rosset. 

A leur habitude, nos deux compères n’ont pu s’empêcher de commencer par survendre le talent de Stanislas. En substance, dès l’entame jusqu’à quasiment la fin du set initial, il n’y avait pas photo,  Wawrinka était au sommet de son art, inébranlable avec ses amorties extraordinaires et ses fabuleux coups de fusil. Bref, il n'accordait aucune chance à ce pauvre Ferrer qui, ballotté au fond du court, ne faisait vraiment pas le poids.

La preuve, l’autre génie helvétique menait 5-2. Pour une fois, j’étais tout près de reconnaître la vista du tandem et de lui rendre hommage. Et puis caramba, la bérézina pour le pauvre Vaudois, écrasé par la mobylette espagnole repartie à toute vibure.

Du coup, pour résumer le commentaire du tandem, on apprenait que ce n’est jamais facile de conclure un set surtout quand on est au Masters pour la première fois, et contre un adversaire aussi doué, aussi solide, aussi explosif au retour et qui n’est quand même pas numéro 3 mondial et au Masters pour rien…

On se pince! Et le grand blond d’ajouter sans vergogne qu’il s’était quand même senti un peu inquiet pour le Suisse au début du match, tant il redoutait les incontestables qualités du mille-pattes ibère. Mais bon, on ne le changera pas. Dans le genre retournement de veste, il en remontrerait au politicien le plus girouette, le brave Marc. Quand je pense qu’il n’hésitait pas à prétendre que les deux joueurs étaient sur courant alternatif.

Cela dit, je devrai peut-être me livrer à un mea culpa, car il y a toutes les chances que Wawrinka se retrouve dans le dernier carré avec l’aide de Nadal, son idole du jour! Certes on peut imaginer que le pitbull, déjà qualifié, ne donnera pas tout ce qu’il a contre Berdych pour ne pas trop se cramer en vue de la suite. Mais ce n’est pas son genre. Ou alors c’est qu’il aura voulu punir Stan après les méchantes critiques que ce dernier a adressées à son oncle Toni… Réponse dans quelques heures.

P.-S. Eh bien voilà c'est fait, Nadal a qualifié Wawrinka pour une demi-finale historique. Comme quoi on peut toujours compter sur la main d'œuvre étrangère pour permettre aux Suisses de briller. Donc en fait pas de mea culpa. Juste merci Rafa.  

 

19:24 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Comment expliquer ce 2e set survolé par Berdych et le couac de la fin du 3e set ?

Écrit par : SuperDjoko | 08/11/2013

SuperDjoko c'est le noueau pseudo de Comisetti ?
Stan s'est qualifié lui-même, il a gagné deux matches et Berdych un seul, point barre.

Écrit par : Brunette | 09/11/2013

Chère Brunette (ou Blondinette ?)
Quelle agressivité ! Si Berdych avait battu Nadal hier soir qui serait en demi dans le groupe de Nadal ?

Écrit par : SuperDjoko | 09/11/2013

Match DelPotro :
Mais comment a-t-il pu craquer en ayant chaque fois un break d'avance ? Federer ne mérite pas de se retrouver en demi-finale avec sa saison pourrie. Heureusement que les no 1 et 2 sont là pour mettre de l'ordre dans tout cela.

Écrit par : SuperDjoko | 09/11/2013

na na na na nèèèèèèère....2 suisses (mais bien sûr, Edmée, les 2 nullos) en demi-finale des masters.....

Écrit par : vieuxschnock | 09/11/2013

@SuperDjoko : Si Berdych avait gagné on aurait calculé le nombre de sets gagnés et perdus, év. le nombre de jeux gagnés et perdus, etc. mais il a perdu. Si, si, si, avec des si on fait de la musique !

Donc Wawrinka s'est qualifié par ses résultats. Ce n'est pas de l'agressivité, c'est une simple constatation, pour répondre à la mauvaise foi étalée dans ce blog.

Aujourd'hui Federer a perdu, ça n'enlève rien à sa valeur et si Stan perd ce soir, ce sera la même chose. Terminer l'année dans le dernier quatuor des Masters, ce n'est tout de même pas rien dans une carrière. Il n'y a que les nuls qui ne comprennent pas cela.

Écrit par : Brunette | 10/11/2013

Brunette,

On n'aurait rien compté du tout, Berdych se qualifiait pour la demi-finale mais vous n'êtes pas au courant. Vous portez bien mal votre pseudo.

Federer qui a perdu change tout, bien évidemment !

Retournez donc à vos poupées.

Écrit par : SuperDjoko | 10/11/2013

Les commentaires sont fermés.