Google Analytics

01/11/2013

Bercy: quand Wawrinka fait...du Wawrinka

djo[1].jpgWawrinka qualifié, notamment grâce Berdych qui l'a  débarrassé de Raonic, pour les Masters de Londres, certains Helvètes nourrissaient ingénument le fol espoir de voir le Vaudois remporter le tournoi de Bercy.

A l’image du commentateur de la RTS Jean-Marc Rossier. Hélas il a à peine eu le temps de nous dire tout le bien qu’il pensait de Stanislas que celui-ci perdait le premier set en moins d’une demi-heure sur le score calamiteux de 1-6!

Eh oui, c’est une chose de jouer les maîtres contre des seconds couteaux comme Anderson ou Almagro, une autre que de dépasser un quart de finale contre Djokovic, le saigneur des courts se montrant de surcroît plus avide d’hémoglobine que jamais.

Juste en passant, si jamais il y avait encore quelqu’un pour ignorer que les deux hommes avaient livré les deux rencontres les plus explosives de la saison en Australie et à Flushing Meadows, ce n’est aujourd’hui plus possible, notre expert se chargeant de le rappeler maintes et maintes fois en tortillant d’aise micro. Du moins l’imaginè-je.

Je ne résiste d’ailleurs pas au plaisir de relever une ou deux envolées lyriques du monsieur. "Wawrinka ne se pose pas la moindre question". Peut-être aurait-il dû, mais bref. "Il n'y a aucun souci à se faire sur sa fraîcheur physique", ajoutait-il. Ou encore, "il a une telle sécurité côté revers qu’il peut les varier à l’infini". Je ne vous raconte pas le nombre de ceux qui ont fini dans le filet et à quinze kilomètres des lignes.

De l'avis de notre expert, il y a même eu deux matches dans le set initial. Très dommage, déclarait-il, car Stan a fait jeu égal avec le Serbe au début. Apparemment, il était le seul à voir double, le Suisse perdant illico presto trois à zéro dans la première moitié et ne réussissant à marquer qu’un jeu dans la seconde. A mon avis, cela ne représentait donc qu’une seule rencontre entièrement dominée par Dracula dans la première manche... i

De quoi lui suffire largement, tandis que Wawrinka continuait à faire du Wawrinka, pour gagner le reste de la partie les doigts dans le nez. Sinon une main attachée dans le dos!

P.S.- Si Wawrinka était mûr pour remporter Bercy selon quelques farfelus spécialistes suisses, les
Français eux, à commencer par Guy Forget, pariaient tout aussi incongrument sur leur poulain Gasquet. Malheureusement, face à l'ogre Nadal, ce brave Richard leur a juste concocté du Stanislas contre Djoko le vampire. Avec pile le même score, mais à l'envers...

 

21:06 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Djokovic va tenter de récupérer sa place de no 1 qui lui sied si bien.

Écrit par : SuperDjoko | 01/11/2013

On ne comprend pas que les organisateurs de tournois n'aient pas encore rallongé les pauses pour que le bavard Rosset puisse ajouter encore quelques phrases entre chaque échange.

Écrit par : Mère-Grand | 02/11/2013

Et de 1 : ce n'est pas Berdych qui a qualifié Stan mais les résultats de l'année. D'ailleurs pour ne pas aller à Londres il aurait dû être dépassé par Gasquet et il fallait en plus que Raonic remporte Bercy.

Et de 2 : quand on joue aussi bien que Stan a joué les trois premiers jeux du 1er set et qu'on se retrouve mené trois à zéro, il y a de quoi être déboussolé. Il n'y a que vous, obnubilée par votre mépris des sportifs, pour ne pas le comprendre.

Je me pose une quetion . vous détestez les sportifs, vous méprisez les commentateurs, pourquoi regardez-vous encore les matches ?

N'y a-t-il donc que votre petite personne qui copmpte pour vous ?

Écrit par : Brunette | 02/11/2013

Merci à Brunette d'apporter les éclaircissements nécessaires, qui démontre une fois de plus les œillères portées par Dame Edmée.... Rossier voit peut-être double, mais à contrario Edmée ne voit pas plus loin que le bout de son nez....!!!

Écrit par : Blectre | 04/11/2013

Et certains ne voient pas plus loin que Wawrinka et Federer. Il y a d'autres joueurs.

Écrit par : Peau de banane | 05/11/2013

Bien sûr qu'il y a d'autres joueurs, des centaines moins bien classés que les deux Suisses, et en ce moment six mieux classés. Ce n'est pas parce que j'admire les uns que je méprise les autres.
Et en ce qui concerne les commentaires, on peut regarder une compétition en coupant le son si on ne supporte pas les commentateurs. Personnellement j'apprécie beaucoupè Marc Rosset, car il sait se mettre dans la peau du joueur, et lui il connaît le tennis. Comme tous les consultants et anciens jueurs, il est capable de décortiquer les différents coups, le pourquoi et le comment des erreurs.

Écrit par : Brunette | 07/11/2013

Les commentaires sont fermés.