Google Analytics

27/10/2013

Bâle: nouvelle boulette de Federer, sonné par Delpo le bombardier

1114030-17617842-640-360[1].jpgC’était inévitable au vu du mal qu’il a eu à venir au bout d’adversaires bien peu prestigieux jusqu’en finale. C’est donc logiquement que Federer a plié à Bâle face, comme l’an dernier, à la redoutable asperge Juan Martin Del Potro.

La légende a même à peine fait mieux que le Français Edouard Roger-Vasselin, 65e à l'ATP, qui a également tenu tête pendant un set à la tour de Tandil.

Le géant au sourire si doux a avoué, en recevant son trophée, qu’il était très content de jouer contre le maestro. Et pour cause, il n’arrête plus de le battre…

A part ça, je ne vous cacherais pas que je reste très inquiète quant à la participation de Rodgeur aux Masters de Londres. Certes il faudrait un hyper malheureux concours de circonstance pour qu'il n'en soit pas, mais avec la calamiteuse saison de notre gloire nationale, le contraire ne me surprendrait pas vraiment.

Aussi peu en tout cas que les élucubrations du duo infernal Dupuis-Rosset. Il a frappé encore plus fort que d’habitude me semble-t-il. Je ne vous raconte pas par exemple les vociférations du tandem fou, portant aux nues le roi Federer qui rencontrait pour la première fois, en quarts de finale, son double, le Bulgare Dimitrov. A la fin de la rencontre, j'avais juste l’impression que le Bâlois avait remporté son dix-huitième Grand Chelem, avec de surcroît la paire Nadal-Djokovic unie pour le terrasser de l'autre côté du filet!

Sans compter que dès lors, nos deux comiques voyaient l’idole helvétique avec son sixième titre rhénan en poche. Las, à peine avaient-ils installé le phénix sur le trône qu’il a failli s'en faire chasser par le modeste Canadien Vasek Pospisil. Et en fut donc rudement finalement écarté, sonné par les coups de canon du  bombardier argentin.

En passant, le jeune Grigor en a ras la raquette d’être réduit à servir de miroir à son illustre aîné. "Bien sûr, nous avons quelques similarités dans le jeu. Je suis flatté qu’on me compare à lui et en fait je trouvais ça sympa au début. Mais avec le temps, j’ai réalisé qui j’étais. J’essaie donc de construire mon propre style. Quand je suis sur le court, je frappe mes propres coups. J’espère que c’est ce que tout le monde retiendra." Oui. Malheureusement, il eût mieux fallu en l’occurrence pour Baby Fed d’avoir ceux de Daddy Federer!

Pour en revenir à la perruche et son consultant Rosset, on peut dire qu’ils ont de la suite dans les idées. Surtout le grand Marc, martelant en gros et à l’envi que le Guillaume Tell du tamis devait absolument marquer ses jeux de service pour avoir une meilleure chance de s’en sortir. Une telle science dans le domaine, ça vous laisse carrément baba. 

Sans oublier de répéter cent fois que Del Potro n’avait que trois raquettes à disposition, ce qui est tout bonnement incroyable pour un cinquième joueur mondial, plus ou moins 200 fois qu’il fallait s’en méfier en dépit de ses airs parfois nonchalants, près de 300 fois que Federer n’avait quand même pas perdu son tennis en six mois et pas loin de 400 fois qu’un match risquait de tourner à chaque instant... Je vous assure que j’exagère à peine.

19:09 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Il parait que la soeur de Delpotro est disparue. Je n'ai pas plus d'infos.
Raison pour laquelle d'apprécier encore plus l'Argentin. Super attachant.

Pour le reste, Edmée, vous êtes parfaite.

Écrit par : SuperDjoko | 27/10/2013

Si arriver second est une boulette, de quoi ont l'air vos articles?
Une minable qui fait ses titres dans le sensationnel en espérant être lue.
Des ragots de cour de récréation, mais surtout de la méchanceté pure envers un athlète qui a fait honneur à la Suisse de nombreuses années, et qui se maintient au top ten....
Vous êtes vraiment une idiote arriviste.

Écrit par : fdr | 28/10/2013

A se forcer à vous lire en diagonal, et avoir vu le match, on se demande si vous n'avez pas de graves problèmes de vision. Pour l'écriture, le venin qui vous sert d'encre devrait vous tuer à petit feu.....bien avant que Rodgeur pose sa raquette pour vivre sa vie loin des contraintes tennistiques d'un Grand Professionnel.

Écrit par : Corélande | 28/10/2013

Reprocher aux autres de répéter 400 fois la même chose, ça me fait marrer ! vous passez votre temps d'écriture à descendre en flèche tout ce qui concerne RF, distillant un venin pénible à lire et surtout d'une telle mauvaise foi que cela en devient pathétique.
En fait pourquoi regardez-vous encore jouer RF ?....ah j'oubliais : vous n'avez probablement même pas regardé le match.

Écrit par : uranus2011 | 28/10/2013

C'est fou comme nous vivons sur des planètes différentes.
Quand je lis la fureur de fdr, Corélande et uranus2011, et que je compare avec mes impressions personnelles, je ne trouve aucun lien.
Nulle part je ne ressens de la part d'Edmée un quelconque venin à l'égard de notre Rodgeur national. Au contraire, je sens dans chaque mot le regret dans l'observation d'un déclin inévitable parce que tout simplement naturel.
Mais je dois projeter.
Je ne suis pas assez fou de tennis pour vous lire souvent, Edmée, mais je vous trouve super. Pardonnez leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font, comme disait l'autre...

Écrit par : Pierre Jenni | 28/10/2013

Cher Monsieur Jenni,

Justement, c'est parce que vous ne la lisez pas régulièrement. Elle s'évertue depuis 2 ans, et je pèse mes mots, à descendre chaque coup de raquette de Federer pour tenter vainement de créer la polémique qui ne prend pas. Donc à savoir à qui pardonner, je doute que ce soit aux intervenants.... !!! Santé !

Écrit par : Blectre | 30/10/2013

Les commentaires sont fermés.