Google Analytics

24/09/2013

Cinéma: "RUSH" fait revivre le duel entre Niki Lauda et James Hunt

A-glance-at-upcoming-Formula-One-film-Rush-Formula-1-news-179927[1].jpgA cette époque, la Formule 1 était fatale à beaucoup de pilotes, lui donnant un côté gladiateur s’apparentant presque à une guerre… relevait en substance le réalisateur Ron Howard, qui a consacré à ce sport son dernier film, RUSH. Pus précisément centré sur l'année 1976 qui restera dans les annales.

C’est celle de l’incroyable duel entre Niki Lauda et James Hunt. Tout opposait le pilote autrichien de Ferrari, réservé, méthodique, peu porté sur l’humour et pas très gâté par la nature à celui, atypique, de McLaren, play boy à cheveux longs issu de la haute bourgeoisie anglaise. Fêtard, buveur de bière, grand amateur de femmes, James Hunt aimait déambuler pieds nus, en jean usé et vieux T-shirt dans les paddocks.

Le film de Ron Howard suit l’affrontement entre ces deux hommes. Lauda, champion du monde en titre devance son adversaire de 31 points après neuf Grand Prix. Jusqu’au terrible accident du Nürburgring le 1er août 1976, où la Ferrari prend feu après avoir dévié de sa trajectoire et rebondi sur la piste. Aidé par trois pilotes Lauda parvient à s’extraire des flammes mais, grièvement blessé, reçoit l’extrême-onction.

C’est compter sans son indomptable volonté de guérir. Au prix de souffrances dont il est difficile d’imaginer l’intensité, il reprend le volant de sa monoplace six semaines seulement après le drame dont il portera à vie les stigmates. Ce fantastique retour relance à la fois le championnat et transforme le rapport entre les deux rivaux.  

Pour l’histoire, James Hunt coiffera la couronne de champion du monde ratée d’un petit point seulement par Niki Lauda sur abandon pour cause de pluie. Le Britannique mourra en 1993 d’une crise cardiaque. Il avait 46 ans.

Outre le côté spectaculaire, l'intérêt du film réside surtout dans sa grande fidélité aux événements de cette fameuse saison. On peut toutefois regretter le côté trop systématique du montage. Mais voilà qui ne dérangera sans doute pas les mordus de F1.

Film à l’affiche dans les salles romandes dès mercredi 25 septembre.

22:04 Publié dans Sorties de la Semaine | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.