Google Analytics

16/05/2012

Festival de Cannes: les stars prêtes à fouler le tapis rouge

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaabereni.jpgComme toujours, le peuple squatte la Croisette, avide d’apercevoir les people. "Les stars, c’est bon pour tout le monde", affirme le président du festival Gilles Jacob. Cette année encore, elles vont contribuer à l’éclat de l’événement le plus glamour de la planète. Et le plus médiatique après les jeux Olympiques. Il sera ouvert par Bérénice Bejo, maîtresse de cérémonie (photo), en compagnie de Nanni Moretti, président du jury.
 
De Marion Cotillard, pour la première fois en compétition avec De rouille et d’os de Jacques Audiard à Nicole Kidman,  en passant par Brad Pitt, Robert Pattinson, Kristen Stewart, Kylie Minogue, Bruce Willis, Sean Penn,  ils sont tous prêts à fouler dès ce soir et jusqu'au 27 mai, le tapis rouge déroulé mercredi matin à 10 heures sur les fameuses marches du Palais du festival. Sous le portrait géant de Marilyn Monroe, affiche officielle 2012, qu’on ne vit jamais dans la station cannoise.

Le cinéaste américain Wes Anderson lancera la compétition avec Moonrise Kingdom. Le film qui sort simultanément dans les salles romandes, nous emmène sur une île au large des côtes de la Nouvelle Angleterre. En plein été 1965, deux enfants de 12 ans tombent amoureux et s’enfuient. Toute la ville se mobilise pour les retrouver…

Pour son 65e anniversaire, Cannes propose 91 films entre la compétition (22 œuvres en lice pour la Palme d’Or), Un Certain regard, les séances spéciales, la Quinzaine des Réalisateurs et la Semaine de la critique. Sans oublier le grand marché destiné aux professionnels de la branche. En tout près de 1500 projections.

Côté concours, le délégué général Thierry Frémaux a promis des chocs et des inventions aptes en principe à séduire le président du jury, le cinéaste italien Nanni Moretti. A voir si ce dernier sera surpris, comme il le demande, avec le retour de l’Amérique latine, l’émergence de jeunes nations comme la Colombie, l’apparition de l’Australie et du cinéma aborigène, le renouveau de l’Amérique et du cinéma d’auteur. Ou encore par le doyen Alain Resnais, qui propose à 90 ans Vous n’avez encore rien vu, un opus en forme de testament.

Radiographie de la planète, le festival montre aussi les tourments qui agitent le monde. Comme la révolution égyptienne un an après, deux films sur le terrorisme venus du Maroc et d'Algérie,  le documentaire sur la guerre en Libye de Bernard-Henri Lévy, engagé au côté des rebelles ainsi que Trashed, l'opus écologique sur les déchets de la Britannique Candida Brady, soutenu par Jeremy Irons.

10:41 Publié dans Cinéfil | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.