Google Analytics

23/01/2012

Melbourne: la pathétique inconsistance de l'armada bleue

amonfils.jpgQuand je vous répétais que la quantité ne faisait pas la qualité, je ne me doutais pas à quel point. C’est nettement pire que j'imaginais. Carrément l’hécatombe. Vingt-cinq joueurs français hommes et femmes confondus engagés à Melbourne et plus un rat au stade des quarts de finale. Peut-être bien du jamais vu.

Mais croyez-vous que les spécialistes tricolores de la raquette en conçoivent la moindre vergogne? En tout cas pas à l’antenne d’Eurosport. Frédéric Verdier ou Bertrand Millard peu importe c’est du pareil au même, continuait à se vanter sottement de cette France nantie du plus grand nombre de représentants à Melbourne.

Sous-entendant par là naturellement la vigueur extraordinaire du tamis hexagonal. Et pourtant je ne vous raconte pas l’amateurisme crasse de l’armada bleue dans cet Open d’Australie 2012. Particulièrement illustré par la pathétique inconsistance de Gaël Monfils. Ou par la redoutable inexistence de Richard Gasquet dont on exaltait pathétiquement "le tennis fabuleux et le revers merveîlleux" avant son match face à l’Ibère David Ferrer, la mobylette de Valence. 

Et que penser des propos d’Amélie Mauresmo à propos de Tsonga, tanné par le modeste Japonais Kei Nishikori, 26e à l’ATP? Je reste persuadée que Jo-Wilfried avait les armes pour l’emporter aujourd''hui affirmait-elle. Mais lesquelles? Un lance-pierres peut-être! Boxing Jo n’a pas encore l’étoffe d’un champion, analysait justement le Suédois Mats Wilander, évitant pour une fois de proférer une de ses grosses bêtises habituelles.

En revanche, bien que cela me coûte, je vais me fendre d’un petit mea culpa. Alors que je me plaignais de manquer de gloires nationales pour m'éclairer le quotidien, ce fut un feu d’artifice ce week-end. Non seulement la Suisse conserve son triple A, mais j’ai eu mon KKK. Pour Kings, pas pour Ku Klux Klan…

Entre Cuchebuehl le nouveau tsar de la Streif, Cologna, vainqueur impérial et plus favori que jamais pour remporter la Coupe du monde de ski de fond, ce n'est rien de dire que j'ai été comblée. Sans oublier Federer, qui a plongé les kangourous dans le désespoir en anesthésiant en souplesse Bernard Tomic, leur nouvelle idole. Pourvu que ça dure jusqu’en finale! Mais j’avoue ne pas pouvoir m’empêcher d’en douter. 

18:52 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Et Patrick Glouglou qui descendait en flèche avant et qui avait peur pour le papy au début de tournoi le voit comme grandissime favori et est tombé en pamoison devant lui. Evidemment quand on n'a plus de Français à se mettre sous la dent...
Selon lui, Berdych aura sa chance contre Nadal mais Del Potro n'en aura aucune face à Federer...
Quant à moi, je ne vais pas être faux-cul; appréciant ce qui se dégage de Juan Martin, j'espère qu'il lui prendra un set...

Écrit par : Comisetti | 23/01/2012

Déçu, Comisetti ? 6-4, 6-3, 6-2, c'est sans appel.
Bravo Edmée pour votre mea culpa. On dirait qu'ils se sont tous concertés pour vous faire plaisir. Et ça continue ce matin, c'est super, non ?

Écrit par : gamine | 24/01/2012

Oui très déçu, pas vu le match heureusement.
Del Potro est de retour, il est jeune, laissons-lui du temps. Quant à Federer le dopé, il jette ses dernières armes...
Après ces seconds couteaux et un forfait, place au top 10

Écrit par : Comisetti | 24/01/2012

@ Comisetti
RF dopé, ah bon d'oû sortez-vous ce scoop ? vos références svp,
vous êtes décidemment d'une médiocrité crasse...

Écrit par : bidouille | 24/01/2012

Non bidouille, il est juste extraordinairement con. Et franchement, désolé pour le gros mot, mais c'est très vrai.

Écrit par : Courant alternatif | 24/01/2012

C'est fou l'excitation de Federer en conférence de presse :
ETAT DEPRESSIF
Il noous fout le bourdon. C'est sa marque de fabrique ! Un gai luron !
http://www.eurosport.fr/tennis/open-d-australie/2012/jai-envie-de-rejouer-rafa_sto3123431/story.shtml

Écrit par : Comisetti | 24/01/2012

Tiens Edmée nous parle enfin de sportifs autres que ceux de la raquette et du ballon rond. Merci à vous d'avoir enfin parler de Cologna, même si c'était du bout des lèvres. Car lui, mérite un sacré coup de chapeau, étant fichtrement esseulé dans sa spécialité.

Écrit par : Blectre | 26/01/2012

Taper sur les français est le sport favori de certains tits suisses ... un tit complexe madame Edmée ? ce n'est plus de l'humour mais du racisme latent
Je vous avoue que ce genre de propos récurrents me fatiguent et ne grandissent pas ceux qui les énoncent et ceux qui les abritent. Il m'agace autant que la bêtise et le chauvinisme des commentateurs frenchees d'Eurosport !
Triste chronique en vérité.

Écrit par : Ruel, sébastien | 31/01/2012

Les commentaires sont fermés.