Google Analytics

22/10/2011

Il y a suspense et suspense

1736245[1].jpgEtant donné les circonstances, avec la Suisse au fond du trou de la mine, Servette oscillant au bord de la fosse et les Neuchâtelois tout prêts d’imploser pour cause de pingrerie de Boulette Chagaev, heureusement qu’il y a le sulfureux feuilleton sédunois pour nous égayer l’univers du foot helvétique.

Le suspense est tel dans cet affrontement aussi inédit que titanesque entre un petit club valaisan et l’imposante UEFA, sans oublier la Swiss Football League et la justice civile qui se mêlent de souffler le chaud et le froid, qu’il en devient presque insoutenable.

Dernier rebondissement en date, les menaces de la Fifa. Elle a adressé une lettre à l'ASF qui a dix jours pour rejeter la demande d'intégration des recrues estivales du FC Sion. Faute de quoi les sanctions pourraient aller jusqu'à l'exclusion de l'équipe nationale des qualifications pour la Coupe du monde de 2014. Bonjour l'angoisse!

Maître du genre, Hitchcock serait vert de jalousie face à ce scénario époustouflant qui s’écrit de jour en jour et qui interpelle le pékin mort de curiosité. Eh oui, il veut savoir qui du bouillant Ben-Hur Constantin et du vilain Messala Platini va devoir descendre le premier du char. Une question fondamentale et porteuse d'éventuel bouleversement dans le crampon qui passionne bien au-delà des frontières.

Davantage en tout cas que la finale du Mondial de rugby entre les Bleus et les All Blacks en Nouvelle-Zélande, en dépit des efforts désespérés de la presse hexagonale pour tenter de maintenir la pression. Alors qu’en réalité elle n’imagine pas ses joueurs en mesure de conquérir l’Everest, elle ne sait plus qu'inventer pour convaincre le béotien que ses idoles conservent une vague chance de l’emporter.

Notamment à cause du «french flair», donc du «génie à la française», qualificatif flatteur inventé autrefois par des journalistes anglais plus que généreux dans leur appréciation du XV tricolore. On peut y croire ou non, ce qui fait dire à certains, sans rire, que la fameuse «touch» est au rugby ce que Dieu est à l’humanité.

Bref, «french flair» ou pas, au-delà des démêlés de l’entraîneur Marc Lièvremont avec ses hommes, qui tentent de part et d’autre de nous rejouer bêtement la version édulcorée du sitcom sud-africain façon Domenech, et des spectaculaires hakas des Kiwis, je me demande qui s'intéresse au ballon ovale, outre quelques Anglo-Saxons et une poignée de Français au sud de la ligne Lyon-Bordeaux.

Ailleurs franchement, on s’en balance. Particulièrement en Suisse. C’est sans doute pourquoi la TSR, toujours au top dans ses choix, a jugé bon de nous diffuser les demi-finales et la finale en direct. En soi notez, pourquoi pas? Ca ne mange pas plus de pain qu’une émission de cuisine ou de jardinage un dimanche matin où on s'ennuie.   

Mais quand je pense que la chaîne romande se laisse tirer l'oreille, nous passant au compte-gouttes des matches de Masters 1000 ou de Grands Chelems avec Federer dans le coup, voire Wawrinka, qui tout Vaudois qu’il est intéresse quand même un peu plus l’Helvète que les exploits d’un tireur frenchy ou néo-zéd au bout du monde, je me pince la moindre!

00:24 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Nul votre article, comme d'habitude.
Car une fois de plus, vous n'avez absolument pas compris les enjeux de la situation que vous décrivez et vous inversez les rôles bêtement. Pour une fois qu'un suisse mérite d'être critiqué, vous prenez le parti de le défendre en plus de taper sur les doigts de Platini qui n'a pas grand chose à se reprocher depuis qu'il est à la tête de l'UEFA (laissez-moi deviner? Vous faites parties de ces simples d'esprits qui se vante d'être pour l'arbitrage-vidéo alors qu'ils n'ont même pas approfondi le sujet?).
Ce qu'il faut se mettre dans la tête une bonne fois pour toute, c'est que Constantin a enfreint des règles établies par le comité exécutif de l'UEFA, règles nécessaires au bon fonctionnement du football européen. A partir de là, il se doit d'accepter les sanctions, ou faire recours auprès du tribunal arbitral du sport et non pas de faire appelle aux compétences de la justice civil. Car si par hasard Constantin en venait à gagner cette bataille juridique déjà bien entamée, essayez seulement d'imaginer les conséquences de cette victoire. Un nouvel arrêt Bosman? La situation serait comparable. Tout club ou fédération qui se sentirait lésé conduirait l'UEFA devant les tribunaux. La justice civil n'a pas à se mêler du monde du sport, car ce sont deux univers opposé dans leur fonctionnement. Prenons l'exemple d'une législation bientôt en vigueur (juin 2012) qui sera accueillie comme une bénédiction par la grande majorité des passionnés de football agacés de voir leur sport dénaturé par les pétro-dollars. Je parle bien sûr du fair-play financier. Si le faire-play financier n'est pas respecté par un club, celui-ci sera automatiquement évincé des compétitions dans lesquels il est en lice. Sauf que...Si par malheur Constantin gagne la partie, alors la mort du fair-play financier sera certaine, puisqu'il suffira de faire recours auprès des tribunaux Suisses pour obtenir gain de cause.
Donc qualifier Platini de "vilain messala" est déplacé, puisqu'il s'adonne plutôt à défendre un sport qui nous est cher.



Deuxièmement, concernant votre remarque sur la décision tout à fait logique de diffuser la demi-finale et la finale de la CDM de rugby en direct, de la TSR, dois-je vraiment vous rappeler que cet événement n'a lieu que tous les 4 ans? Et que par conséquent, c'est la moindre des choses de diffuser au moins quelques matchs? Le tennis on en a des heures et des heures toute l'année, alors ne faites pas la fine bouche.

Écrit par : Christian | 22/10/2011

En Suède (tennis), après avoir battu le boutonneux de Stan au 2e tour, Nieminen ne se retrouve pas en finale par hasard.
Espérons qu'il battra le clown de service demain !

Pour le reste, je m'intéresse pas au foot, je ne suis pas d'accord avec vous, ma chère Edmlée, on ne voit que les matches des Suisses et c'est barbant !

Écrit par : Comisetti | 22/10/2011

Comisetti le fan-boy!
Bien d'aimer la plus mauvaise journaliste en activité?

Écrit par : Christian | 23/10/2011

"Alors qu’en réalité elle n’imagine pas ses joueurs en mesure de conquérir l’Everest, elle ne sait plus qu'inventer pour convaincre le béotien que ses idoles conservent une vague chance de l’emporter."

Toujours aussi perspicace l'Edmée:
cette mégère est la honte de la presse.

Écrit par : ifos | 23/10/2011

Concernant la moto, on retiendra le décès de Simoncelli et non la victoire au rabais du Suisse.
Quant à Jonzier, toujours aussi taré !

Écrit par : comisetti | 23/10/2011

Les commentaires sont fermés.