Google Analytics

Ferrer pour sauver Federer? Un voeu pieux!

Imprimer

adavid.jpgIl a beau être le meilleur joueur de tous les temps avec ses seize Grand Chelems, la lente descente aux enfers de Federer se précise via le Masters de Shanghai. Où Murray s’est cruellement débarrassé de son malheureux adversaire japonais en deux coups de cuillère à pot. Pire, en cinquante-six minutes.  

Du coup on ne lui dit pas merci, à Kei Nishikori. Car désormais la belette n’est plus qu’à un match de souffler sa troisième place à la légende. Et autant préciser que c’est quasiment dans la poche. Même si je mets tous mes espoirs dans le courage et l'inlassable ténacité de David Ferrer, vainqueur du beau Lopez, j'ai du mal à imaginer le mille-pattes de Valence (photo) triompher du vorace Ecossais en finale.

Vous me rétorquerez que cinq minuscules points, ça se rattrape. Certes, mais étant donné la manière dont ce brave Andy nous joue les vampires en cette fin de saison, quasiment à la Djokovic, le mythe écorné devra cravacher ferme. Et on sait qu’il répugne un chouïa à se sortir les tripes dans la difficulté.

Voici qui me fait irrésistiblement penser à nos footeux. Qui, après leur calamiteuse expulsion de l'Euro 2012 par les Gallois, ont évidemment remporté le match pour beurre (c’est tellement plus beau lorsque c’est inutile) contre le Monténégro. Peu enclin à se comporter en matamores en l’occurrence.

Contrairement à «Coachmar» Hitzfeld, tranquille comme Baptiste et qui hausse presque les épaules face à la non qualification de ses troupes pour les barrages. «Il faut savoir réagir après un échec, je reste optimiste», n’a-t-il pas hésité à clamer.

Remarquez, il aurait tort de se flageller dans la mesure où tout le monde persiste à affirmer qu’il possède les qualités nécessaires, sinon essentielles, pour mener son groupe renouvelé vers un avenir meilleur. Au Mondial brésilien de 2014 donc. La moindre des choses à mon humble avis, vu que son équipe a eu une veine de cocu lors du tirage au sort, qui lui a réservé une place de choix dans le groupe des nazes.

Avec en tête de ces six équipes bout-de-bois la Norvège, dont la dernière participation à une Coupe du monde remonte à 1998, tandis que trois des autres nations, Chypre, Islande et Albanie l’ont, comme vous et moi, toujours regardée à la télévision.

Bref, le moral n’est pas au beau fixe chez les aficionados helvétiques, que ce soit côté raquette ou côté crampon.  Et je ne vous raconte pas l’état d’esprit du fan genevois de la crosse. Avec les Aigles de McSornette non seulement au fond du trou de la mine, mais s’ingéniant encore à creuser pour tomber plus bas!

Lien permanent Catégories : Les pieds dans le plat 7 commentaires

Commentaires

  • Vous délirez, jeune Dame,

    Ne plus être au top pour un athlète ne peut se qualifier de "descente aux enfers".

    Vous voudriez quoi de plus de la part de Federer? N'a-t-il pas tout offert? On savait depuis toujours, comme pour tout sportif, que le succès n'a qu'un temps. A quoi bon s'acharner ainsi sur ce sportif?

    Vous êtes lamentablement puérile dans vos commentaires à l'emporte pièce.

    Murissez, vos articles n'en seront que plus intéressants!

  • Si c'est pas demain ça sera pour plus tard mais Murray passera "Papy Brossard" !
    J'en salive d'avance. COME ON MURRAY !
    Tu mérites ta 3e place après tout ce que tu as vécu et ta combativité.
    Nishikori a fait un tournoi fabuleux en sortant déjà le pathétique "Kinder Bueno"(ne pas confondre avec le "gentil" Tony P.)!
    J'espère que Murray ne sera pas cuit pour les Masters...
    Affaire à suivre et bien le bonjour chez vous.

  • je suis choqué de votre dédain. Trop facile. Qui êtes-vous pour parler avec cette condescendance? Le jugement est tellement à porté de plumes, sans conscience, sans coeur, sans humanité. Nous voilà dans la banalité et au niveau des pâquerettes.

  • MERCI ANDY !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Je te baise les pieds.

    On t'aime ! Me réjouis que tu gagnes un tournoi du "big slam"

  • Ce commentaire ressemble de manière navrante à la vengeance d'une midinette qui a été évincée, voire qui nourrit des frustrations face à ses idoles inaccessibles.
    Pour le reste Fédérer n'a plus rien à prouver à personne, et ce qu'il a donné à la Suisse et son image dans le monde est incommensurable.

    Il y a un temps pour tout madame, pour vous plus que pour lui d'ailleurs.

  • Vos articles se suivent et se ressemblent misérablement...Si attiser la colère de vos rares lecteurs vous passionne, que derrière votre plume grossière et dédaigneuse se cache un goût immodéré pour le sado-masochisme, alors appréciez l'instant présent. Car bien vite, même ceux qui aiment vous haïr finiront par se lasser de votre emphase à outrance.
    Toutefois, je me dois de vous féliciter cette fois-ci, puisque vous avez signé l'exploit de perdre toute crédibilité dès la première phrase. Un record personnel ou une mauvaise habitude?


    "la lente descente aux enfers de Federer"!!
    Non mais je rêve ou vous vous permettez de qualifier l'inévitable déclin d'une légende "de descente aux enfers"? A quoi ressemble le paradis si l'enfer se définit à une place de 4ème meilleur joueur de tennis au monde et un palmarès qui figurera dans les livres d'histoire du sport? Bref, je ne vais pas m'attarder sur cette énième idiotie. D'ailleurs, si seulement vous aviez daigné vous arrêtez là, je n'aurais pas perdu mon temps à rédiger ce petit texte. Malheureusement, il a fallu que dans votre petite cervelle, naisse l'idée de taper une nouvelle fois sur les doigts d'Ottmar Hitzfeld et son équipe nationale. Pour lui reprocher quoi? D'avoir gagner contre le Monténégro? Drôle d'idée. Si j'avais su que le match contre le Monténégro méritait de se solder par une défaite, j'aurais éteint ma télévision pour faire quelque chose de plus intelligent...vous démolir sur votre blog par exemple.
    Quant à la réaction d'après match d'Hitzfeld, à nouveau, je ne vois rien de scandaleux à vouloir "réagir après un échec" et "de rester optimiste". Vous auriez sans doute préféré qu'il s'exclame : "Je suis un pitre, à la tête d'une équipe de pitres, par conséquent, nous n'avons aucune chance de nous qualifier pour la coupe du monde. C'est pourquoi moi et l'équipe allons nous terrer dans un bar à putes, boire pour oublier cette élimination méritée et se piquer à l'héroïne comme tous les déchets de notre genre".
    Et finalement concernant le groupe de qualification à la coupe du monde, c'est vrai que nous avons eu de la veine sur le tirage au sort, mais de là à traiter la Norvège de naze et la Slovénie d'équipe bout-de-bois. Une fois de plus, vous montrer que vous n'y connaissez rien du tout.

  • Non mais je rêve ! Les articles se suivent et à chaque fois vous parlez, vous parlez.. mais pour dire quoi ? Pour critiquer des sujets dont vous n'en avez aucune connaissance. A chaque article, on retombe sur des suites de phrases dont le sens provoque tout d'abord, l'énervement, puis le rire mais c'est la pitié qui m'est venue à l'esprit. La pitié de voir une pseudo-journaliste écrivant des textes sur des sujets qui lui passe complétement par dessus la tête. Ma pauvre, si vous vous rendriez compte des âneries écrites sur cette page. La prochaine fois, écrivez un bouquin de physique, peut-être que ce sujet vous conviendrait mieux.

Les commentaires sont fermés.