Google Analytics

09/10/2011

Hitzfeld, ambassadeur du foot suisse à la noix!

ottmarhitzfeld[1].jpg«Les chances se sont considérablement accrues et nous avons à nouveau les cartes en main. Mais il nous reste deux adversaires redoutables à battre, notamment le Pays de Galles... Néanmoins, je suis persuadé que nous nous classerons deuxièmes du groupe et parviendrons aux matches de barrage… »

C’est donc ce que clamait sottement Hitzfeld suite à la victoire de la Suisse contre la Bulgarie, dans une interview par ailleurs intitulée «Tout joueur est remplaçable». Je ne vous raconte pas ce qu’il en est de l’entraîneur en l'occurrence! Et dire qu’il y a peu un journaliste sportif du Blick qualifiait sans rire ce «grand berger calme» de «meilleur ambassadeur dont pouvait rêver notre football! »

Alors que dans le genre diplomate à la noix on fait difficilement pire! Felix Bingesser, l’auteur de ces sornettes en forme de méga-cirage de bottes, doit se mordre aujourd’hui les doigts face aux errements coupables du sorcier bidon, faux prophète et mauvais stratège.

Bref, Gottmar s'est montré plus «coachmar» que jamais dans la gestion de ses troupes chez les Gallois. Quand je prétendais qu’il eût fallu le remplacer illico par Pierluigi Tami, le faiseur de miracles du côté des M21. Avec lui les joueurs étaient prêts. Physiquement et surtout mentalement.  

J’insiste sur ce terme, car selon Alexandre Comisetti, le consultant de la RTS, c’est parce qu’ils n’étaient pas bien dans leur tête que les Helvètes ont définitivement paumé leur qualification à l’Euro 2012. Une plantée qui m’a évidemment d’autant moins surprise que je n’ai cessé de l’annoncer depuis l’entame des hostilités.

Certes je conviens qu'enfler immodérément des chevilles, à l’image de Shaqiri, ne favorise pas la fabrication d’un moral d’acier. Il n’empêche qu’on nous ressert toujours les pitoyables explications à l’échec. En effet, Lors de leur déculottée dans leur première confrontation avec les Bulgares, les joueurs avaient déclaré… qu’ils n’étaient pas dans le match. Franchement pathétique quand on n’a que ça à faire !

andy-murray-a-fait-vivre-en-cauchemar-a-rafael-nadal[1].jpgMais on n’a pas fini de manger notre pain noir. Ca craint également drôlement dans la raquette helvétique avec Murray, qui se rapproche de plus en plus dangereusement de Federer après son succès à Tokyo contre Nadal. Triomphant dans la mesure où il a infligé au pitbull une mortifiante roue de vélo au troisième set.

Et ce brave Andy est déterminé à tout bouffer sur son passage au Master de Shangai, poursuivant son but de coiffer impitoyablement la légende à la fin de l’année. Forfait, Rodgeur doit se féliciter que la belette l’ait déchiré de ses petites dents pointues l’an dernier en finale. Ainsi l’Ecossais ne marquera-t-il pas de points s’il décroche à nouveau le trophée.

Au mieux, pour le Bâlois s’entend, pourrait-il en perdre. Sinon notre gloire nationale risquait bien de se retrouver quatrième à la fin de la semaine prochaine déjà. Un vrai supplice chinois pour ses fans!

15:26 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Merci de ne pas parler de foot quand on y connait rien.

Écrit par : Jean | 10/10/2011

Dois-je en rire ou en pleurer? En toute honnêteté, ça faisait longtemps qu'un journaleux n'avait pas eu l'outrecuidance de me tendre sous le nez un pareil torchon. Et pourtant, Dieu sait qu'il y a de la concurrence dans le milieu de la presse sportive helvétique.

Tout d'abord, en quoi la première citation de notre sélectionneur national est sotte? Il avait parfaitement raison. Suite au match nul accroché à Wembley et à la victoire face à la Bulgarie, il était tout à fait envisageable de terminer devant le Monténégro.

Mais enfin...ça ressemble bien à la stupidité ambiante qui émane de votre sphère professionnelle. Une défaite, et tout de suite on monte sur ses grands chevaux, on critique, on détruit, alors que la totalité des enjeux et procédés tactiques du coaching vous échappe. En fait, votre article me donne la fâcheuse impression d'être face à une coquille vide. Des jeux de mots de bas-étages, des qualificatifs à tout va, mais aucun argument.

Que reprochez-vous à Hitzfeld sur ce match? Où a-t-il pêché? Faites-vous partie de ces intellectuels faussaires et grandiloquents qui se sont gargarisé de réprimander le choix de titulariser des jeunes sans expériences, alors que six mois auparavant, ces mêmes reprochaient à Ottmar d'aligner les vieux Briscards Frei, Streller, Yakin et Nkufo? Où est-ce autre chose? En lisant votre triste article, cette dimension échappe à quiconque voudrait approfondir d'avantage le sujet. En l'occurrence, cet argumentaire absent ne montre qu'une chose : Vous vous permettez de remettre en cause des choix tactiques que vous n'avez même pas cernés. C'est comme si Kevin, 11 ans, fils de plombier, en venait à traiter Einstein de con. Car au cas où vous ne le sauriez pas, Ottmar Hitzfeld, non content d'avoir un palmarès long comme un jour sans pain, est l'un des trois seuls entraîneurs à avoir gagné deux fois la Ligue des Champions avec deux clubs différents.

Vous voudriez Tami. C'est un bon début, car c'est un des rares éléments concrets qui s'extirpe timidement de votre frénésie compulsive. Dommage que vous justifiez ce choix par des comparaisons aussi réductrices. Les M21, ça n'est pas comparable au niveau international, Tami est loin d'être l'unique architecte de ce parcours en coupe d'Europe, et il n'a encore rien prouvé contrairement à vous-savez-qui. Si par Hasard Hitzfeld en venait à quitter son poste, il y aurait de quoi discuter. Mais dans le cas présent, c'est comme préféré un ramequin tout sec à un un mille-feuille onctueux.

Ensuite, vient votre paragraphe sur Comisetti. C'est assez comique de voir comme certains journalistes, tels des moutons, croient, suivent et resservent chaque opinion donnée par les consultants sur la TSR. Vous être pourtant bien placée pour savoir que personne n'a le monopole de la véracité.

Votre digression sur les mollets de Shaqiri, je ne vais pas perdre mon temps à la commenter, d'autant plus que je ne trouverai certainement pas les mots pour décrire à quelle point elle est idiote et dégoulinante de rage.

"les joueurs avaient déclaré… qu’ils n’étaient pas dans le match. Franchement pathétique quand on n’a que ça à faire !"
Phrase typique de quelqu'un qui n'a jamais touché un ballon de sa vie. Oui, pour un joueur pro, il relève de la faute professionnelle (à l'instar de votre pamphlet d'écolier) de ne pas être parvenu à entrer dans le match, mais ce sont des choses qui arrivent, même aux plus grandes nations du football.

La vérité, c'est que cette disqualification est due à un nombre de petits facteurs conséquents sur lesquels vous avez volontairement (ou pas) fermé les yeux.
Tout d'abord, cette équipe rajeunie a récupéré un lourd héritage laissé par Alex Frei et Cie (avec tout le respect que j'ai pour ce grand joueur), soit deux défaites et un match nul qui ont pesé lourd dans la balance.
Ensuite, depuis le départ de cette même clique, la Nati se trouve dans une phase de transition. C'est un stade inévitable pour toutes les formations du calibre de la Suisse, cette phase peut prendre du temps, et je crois qu'Hitzfeld gère parfaitement ce changement. Malheureusement, ce match contre le Pays-de-Galles est venu ternir le tableau. Mais dois-je rappeler qu'à 11 vs 11, la Suisse, bien qu'elle n'ait pas afficher un visage des plus radieux, n'a pas mal jouer contrairement à ce qui se dit dans les médias? Avez-vous remarquez les triangulations, la circulation fluide du ballon, chose d'habitude si rare venant de notre chère Nati? Ou étiez vous tellement rivée sur votre Blog nauséabond à y taper des textes fallacieux avec vos horribles mains pleines de doigts. Vous êtes-vous seulement rendu compte que juste avant l'expulsion, Derdiyok inscrit un but sur un hors-jeu se jouant à des centimètres. Autrement dit, un but suisse pouvait tomber n'importe quand. Et même en cas de match nul, nous avions encore nos chances.

Malheureusement, il y a eu ce tacle...Je n'aime pas Ziegler, mais contrairement à vous, avant de tailler, je prends du recul. Le tacle est stupide, il vaut le carton rouge, mais Ziegler n'est pas coutumier du fait. Et quiconque à déjà pratiqué le football en club, ce qui n'est pas votre cas, commet au moins une fois une erreur du même type. Il a fallu que ça tombe au mauvais moment, mais comment lui en vouloir? Comment juger la prestation d'une équipe, quand celle-ci est amputée durant la moitié du match? Et SURTOUT, comment peut-on croire qu'avec Tami tout aurait été parfait, que Ziegler se serait comporté comme un doux agneau?

Et dans le fond, vous les journalistes en général, n'auriez-vous pas tendance à récolter ce que vous semez? Parce si les gens furent persuadés que cette équipe de Suisse allait remporté facilement la victoire face au Pays-de-Galles, n'était-ce pas dû à cet éternel battage médiatique autour de nos joueurs quand ceux-ci gagnent deux matchs d'affilée? Et maintenant, ceux que l'on a encensé face à la Bulgarie sont considérés comme des vulgaires morpions...A quand le prochain retournement de veste. Et quelle arrogance de considéré le Pays-de-Galles comme un faible adversaire.

Bref, nos joueurs suisses auraient pu faire mieux vendredi soir, mais on ne peut pas ignorer le facteur malchance, le contexte de reconstruction soudain de l'équipe ou la blessure en dernière minute de Senderos.

Alors la prochaine fois, quitte à critiquer, ayez au moins la décence de le faire correctement. D'ailleurs, si j'étais vous, je ferais en sorte qu'il n'y ait pas de prochaine fois. Changez de métier ou faites de la politique, parce que vous ne connaissez ni le football, ni le cinéma.

Écrit par : Christian | 10/10/2011

Dis donc on se croirait à une soirée humorisitique ici !

"C’est donc ce que clamait sottement Hitzfeld suite à la victoire de la Suisse contre la Bulgarie, dans une interview par ailleurs intitulée «Tout joueur est remplaçable». Je ne vous raconte pas ce qu’il en est de l’entraîneur en l'occurrence! Et dire qu’il y a peu un journaliste sportif du Blick qualifiait sans rire ce «grand berger calme» de «meilleur ambassadeur dont pouvait rêver notre football! » "


C'est vrai que un mec qui a gagné 2 fois la prestigieuse Ligue des Champions avec le Bayern Munich et Dortmund-ce qui en soi est une performance dans le métier- n'a rien de palpitant quand on est la Suisse, rappellez moi donc le palmares de la Suisse... Et après faire la fine bouche quand on a Ottmar Hitzfield, c'est soi vouloir faire son enfant pourri gaté, soit d'être tout simplement ignorant sur le sujet (j'opterais pour un mix des deux, personnellement).


"Alors que dans le genre diplomate à la noix on fait difficilement pire! Felix Bingesser, l’auteur de ces sornettes en forme de méga-cirage de bottes, doit se mordre aujourd’hui les doigts face aux errements coupables du sorcier bidon, faux prophète et mauvais stratège."


Tout à fait, il doit se mordre les doigts, Shaqiri, Xhaka, Mehmedi, Emeghara, Rodriguez et j'en passe, c'est tout simplement une des meilleures-si ce n'est la meilleure- génération de jeunes que la Suisse aie connu, on pourrait presque les comparer à la génération dorée portugaise de 91 (toute proportion gardée), qualifier "de "errements coupables" que d'avoir voulu miser sur eux après que les Frei, Streller et cie aient désertés la maison, c'est démontrer la preuve A+B que on est en train de parler d'un sujet dont on ne connait rien.




"Bref, Gottmar s'est montré plus «coachmar» que jamais dans la gestion de ses troupes chez les Gallois. Quand je prétendais qu’il eût fallu le remplacer illico par Pierluigi Tami, le faiseur de miracles du côté des M21. Avec lui les joueurs étaient prêts. Physiquement et surtout mentalement. "


C'est facile de dire ça, tient ça me rappelle une nation voisine qui avait suivi le MEME procédé en nommant un certain Domenech alors sélectionneur de la France Espoirs, la suite on l'a connait... En suivant les recommandations de l'auteur de cet "article" on aurait retrouvé les joueurs enfermés dans leur avion en refusant de quitter Swansea et on s'enfilant des bouteilles de whisky qui sait...

Je passerais le reste des sottises que vous avez proférés tel que "Shaqiri a la cheville qui gonfle" tellement c'est stupide et clairement pas réfléchi de proféré de tels choses. Dans l'histoire c'est certainement l'auteur qui est gonflé d'avoir écrit "ça".

Écrit par : Chreustian | 10/10/2011

Dis donc on se croirait à une soirée humorisitique ici !

"C’est donc ce que clamait sottement Hitzfeld suite à la victoire de la Suisse contre la Bulgarie, dans une interview par ailleurs intitulée «Tout joueur est remplaçable». Je ne vous raconte pas ce qu’il en est de l’entraîneur en l'occurrence! Et dire qu’il y a peu un journaliste sportif du Blick qualifiait sans rire ce «grand berger calme» de «meilleur ambassadeur dont pouvait rêver notre football! » "


C'est vrai que un mec qui a gagné 2 fois la prestigieuse Ligue des Champions avec le Bayern Munich et Dortmund-ce qui en soi est une performance dans le métier- n'a rien de palpitant quand on est la Suisse, rappellez moi donc le palmares de la Suisse... Et après faire la fine bouche quand on a Ottmar Hitzfield, c'est soi vouloir faire son enfant pourri gaté, soit d'être tout simplement ignorant sur le sujet (j'opterais pour un mix des deux, personnellement).


"Alors que dans le genre diplomate à la noix on fait difficilement pire! Felix Bingesser, l’auteur de ces sornettes en forme de méga-cirage de bottes, doit se mordre aujourd’hui les doigts face aux errements coupables du sorcier bidon, faux prophète et mauvais stratège."


Tout à fait, il doit se mordre les doigts, Shaqiri, Xhaka, Mehmedi, Emeghara, Rodriguez et j'en passe, c'est tout simplement une des meilleures-si ce n'est la meilleure- génération de jeunes que la Suisse aie connu, on pourrait presque les comparer à la génération dorée portugaise de 91 (toute proportion gardée), qualifier "de "errements coupables" que d'avoir voulu miser sur eux après que les Frei, Streller et cie aient désertés la maison, c'est démontrer la preuve A+B que on est en train de parler d'un sujet dont on ne connait rien.




"Bref, Gottmar s'est montré plus «coachmar» que jamais dans la gestion de ses troupes chez les Gallois. Quand je prétendais qu’il eût fallu le remplacer illico par Pierluigi Tami, le faiseur de miracles du côté des M21. Avec lui les joueurs étaient prêts. Physiquement et surtout mentalement. "


C'est facile de dire ça, tient ça me rappelle une nation voisine qui avait suivi le MEME procédé en nommant un certain Domenech alors sélectionneur de la France Espoirs, la suite on l'a connait... En suivant les recommandations de l'auteur de cet "article" on aurait retrouvé les joueurs enfermés dans leur avion en refusant de quitter Swansea et on s'enfilant des bouteilles de whisky qui sait...

Je passerais le reste des sottises que vous avez proférés tel que "Shaqiri a la cheville qui gonfle" tellement c'est stupide et clairement pas réfléchi de proféré de tels choses. Dans l'histoire c'est certainement l'auteur qui est gonflé d'avoir écrit "ça".

Écrit par : Chreustian | 10/10/2011

C'est marrant je parlais encore hier avec un footballer qui était d'accord avec moi.

Une équipe possède soit un jeu collectif soit des individualités soit les deux. Le Barça qui n'est pas mon équipe favorite a le mérite d'avoir les deux.

Depuis le début Ottmar s'appuie sur les individualités. Il comptait sur Frei alors que Kuhn basait son équipe sur Frei tout comme la Fiorentina sur Totti. Sa vision bonne pour une équipe de mercenaire mais mauvaise pour une nation comme la Suisse a précipité logiquement vers ce résultat. Car il faut le constater, à ce jour les attaquant sont muets et les matchs gagnés sont toujours le fruit d'un individu rarement d'action avec un beau collectif.

Écrit par : plume noire | 11/10/2011

Oui si Murray conserve son titre (ça sera dur car il reste sur 2 succès en tournois), il coiffera l'ami Roger au poteau.
Suspense...

Écrit par : Comisetti | 11/10/2011

Il est vrai que Shaqiri a les mollets enflés au sens propre comme au figuré :)

Écrit par : Comisetti | 11/10/2011

Les commentaires sont fermés.