Google Analytics

19/09/2011

Avec Wawrinka, bonjour les dégâts... pour les Australiens

ae9e1a9_0[1].jpgDepuis la nuit des temps, il est connu que ce qui amuse beaucoup les uns agace prodigieusement les autres. N’en déplaise à certains esprits chagrins, réagissant à la lettre parce qu’ils n’ont, hélas pour eux, aucun sens du second degré, je vais continuer à mettre les pieds dans le plat. La moindre des choses pour une chronique qui porte ce titre…

Par ailleurs, pour faire plaisir à ceux qui l’ont compris en l'occurrence, je suis effectivement ravie que Wawrinka, renversant mes pronostics, ait remis la Suisse orbite, en réussissant enfin à gagner quelque chose d’important. Parce que trois victoires dans des tournois de campagne, ce n’était quand même pas très valorisant pour le numéro deux helvétique.

En revanche, je ne suis pas franchement disposée à lui présenter des excuses. Car ainsi que le faisait remarquer un autre lecteur du billet le concernant, bonjour l’intox! En l’entendant pleurnicher au micro de la TSR depuis le début des rencontres chez les Australiens, il semblait prêt à se laisser embarquer vers l’hôpital le plus proche sur un brancard, tant il se disait carrément à l'agonie. 

Et ce n’était pas mieux du côté de Federer. Je ne suis pas bien, j’ai des douleurs partout, pour Stan c’est encore pire, je ne sais pas si nous pourrons jouer demain se lamentait Sa Grâce à l’issue du double. Du coup l’Helvétie consternée craignait le pire. A l’image peut-être des kangourous qui, se frottant eux les mains, espéraient se mettre les Suisses dans la poche.

Quoi qu’il en soit, je me demande bien comment, quelques heures après s’être amèrement plaints de leur état comateux, les deux compères se sont retrouvés sur le court plus frais qu’au premier jour. A commencer par le Vaudois. En tout cas je recommande aux sportifs de pointe de lui demander sa recette miracle pour guérir aussi spectaculairement d’une redoutable et douloureuse contracture à la cuisse…

Il n'y avait évidemment que Pierre-Alain Dupuis, qui s’est à son habitude surpassé dans le passage de brosse à reluire, pour croire à ces maux imaginaires. Et prier sottement avec ferveur au long de son commentaire pour que le Vaudois, ayant honoré chaque convocation en Coupe Davis, soit récompensé de cette extraordinaire fidélité au drapeau.  

Comme s’il suffisait d’être un dévoué serviteur du tamis et de son pays pour avoir le droit de l’emporter.

17:59 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Alors tout le monde a bien compris, Edmée ne dit jamais d'âneries elle fait du second degré.. et quand elle compare Tsonga à un thon dans une rivière norvégienne ce n'est pas une bétise mais un hommage au célébrissime et immense compositeur Jean-Noël Dupré...

Écrit par : fanfoue | 19/09/2011

Merci d'avoir "parlé" de moi dans votre billet, ma chère Edmée, sans me citer (mon égo en prend un coup). Ca fait plaisir de constater que vous lisez nos réactions. C'est cool et très pro :)

Ils parlent d'exploit à la télé alors que Hewitt est 199e et Tomic autour des 50
alors que nos Suisses sont 3 et 14 !
On se moque de qui ?

Mais comment Federer a-t-il fait ? Décalage horaire, changement de surface et il gagne dans son état (sauf le double), casssé partout.

Il m'a bien fait rigoler quand il a dit "Je vais tout faire pour que Stan gagne son match, même m'entrainer à 8h00 avec lui" !!!!

De son côté, Djoko a essayé mais échoué dans ce qui est vraiment important : la demi-finale. Rien à avoir avec ces barrages car on sait que Federer ne jouera pas le premier tour l'an prochain.

Autre satisfaction : Tsonga qui se réjouissait de rencontrer Nadal après sa victoire en double sur d'autres Espagnols s'est fait fesser par Nadal qui a aussi bien rebondi après sa défaite en finale de l'US open.

BREF...

A part ça, Stan a viré son coach ! Rien que ça !

Écrit par : Comisetti | 20/09/2011

Ce que j'aime, c'est justement le 2ème degré de vos articles. Je suis mort de rire en général et vous remercie de ces moments délicieux... Continuez à affubler de surnoms tordants les fab 4 et soyez irrespectueuse à souhait avec les joueurs. Je suis fou de tennis, mais aussi de l'humour :)

Écrit par : Nowar | 20/09/2011

Les commentaires sont fermés.