Google Analytics

22/06/2011

Wimbledon: Federer, une prestation de numéro 3

media_xl_4093001[1].jpgEvidemment tout le monde s’extasie en gloussant d’allégresse après le match d’entrée de Federer à Wimbledon. Il est vrai que les fans demeuraient sur cette traumatisante rencontre du premier tour 2010, qui a failli voir la légende se répandre misérablement sur la pelouse face au Colombien Alejandro Falla, avant de l’emporter in extremis. Contrairement à cette année où le Suisse a expédié la chose relativement rapidement.

Tout de même, je ronge un brin mon frein, ne me sentant qu’à moitié rassurée par la performance de Sa Grâce contre Kukushkin. Je l’estime  moins convaincante que celle de Wawrinka face à Starace. Je sais, c’est un peu incongru de ma part, mais c’est ainsi...

Le roi du gazon rosbif a en effet dû traîner le jeune Kazakh jusqu’à 6-6  dans la première manche, après avoir, à son habitude, raté quelques avantages en route. Puis il a péniblement confirmé, dans la seconde, un break acquis de haute lutte après la bagatelle de seize jeux.

Certes le maestro a ensuite déroulé, mais l'inverse eût été franchement inquiétant si l’on considère le classement et le talent de son adversaire du jour. En bref, à l’image de Murray qui a paumé un set et donc uniquement tenu son quatrième rang, Rodgeur nous a offert une simple prestation de numéro 3.

Dracula me flanque les jetons

De son côté Nadal, breaké une fois dans le set initial, a joué façon numéro deux. En revanche Djokovic survolait littéralement son affaire en écrasant son opposant vite fait bien fait. D’accord il s’agissait du peu dangereux Français Chardy. Il n’empêche que des quatre favoris, c’est de loin le Serbe qui s’est le mieux illustré dans cette entame de tournoi. Aussi ne vous racontè-je pas à quel point le vampire de Belgrade me flanque les jetons.  

Pour rester dans le monde du tamis, Pascal Droz nous en a raconté une bien bonne en nous parlant de Gstaad, où allaient se presser de «nombreuses têtes d’affiche». Des têtes de série certainement, rien de plus normal, mais question stars, il faudra repasser. Parce qu’avec ce cher Stan en première place et quelques seconds couteaux français et espagnols pour garnir le plateau, je ne sais pas si vous visualisez la splendeur du menu!

Enfin, puisqu’on cause de la RTS, elle se moque gravement de nous autres pauvres téléspectateurs. Lundi on nous annonçait trois duels, dont celui d’Andy la belette écossaise. Tintin. Mardi, on nous alléchait avec la diffusion en direct de la rencontre de Novak après celle de l’icône helvétique. Que dalle, il a fallu se taper les Simpson.

Pareil sur la TSI, qui nous promet de  la raquette à gogo jusqu’à 20 heures. Sauf qu’elle repasse deux fois les mêmes matches. A mon avis, on en a  pour la quinzaine anglaise à se frustrer. Et on peut se brosser côté réduction de la redevance !

00:20 Publié dans A la volée | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Exactement, sur TSI2 on a eu droit à la rediff du match moyen de Federer alors que Djoko jouait en live. Affligeant !

Écrit par : Comisetti | 22/06/2011

Les commentaires sont fermés.