Google Analytics

Roland Garros: Wawrinka l'a fait, porté par Rosset!

Imprimer

01758329-a82821c68e9d3dd2c834560a94adac3d[1].jpgAlors là, j’en suis comme deux ronds de flan. Non seulement et contre toute attente Wawrinka se retournait comme une fusée dans l’espace contre Tsonga, mais en plus Rosset l’avait prédit sur les ondes de la TSR. Certaine que c’était cuit dès le premier point, je rigolais doucement en écoutant le grand Marc répéter au contraire avec force qu’il fallait y croire jusqu’au dernier. Et cela tandis que le Vaudois oscillait dangereusement au bord du précipice dans la troisième manche après avoir perdu les deux premières.  

Je me trompais lourdement. Dommage toutefois que le parcours du brave Stan doive s’arrêter en huitièmes, étant donné qu’il aura du mal à tuer le grand frère. Reste que c’était proprement inimaginable ce renversement de vapeur. Il est vrai que j’avais vu l'homme revenir également de nulle part il y a quelques mois. Sauf que c’était dans un tournoi mineur, genre Acapulco. Pas à Roland Garros, sur le Central, face à un Français de surcroît.

Certes mollement soutenu par les siens dans les gradins. Mais si Jo-Wilfried n’a pas trop pu compter sur les spectateurs pour le porter vers le succès, les experts de la raquette tricolore, eux, l’encensaient depuis avant la rencontre. Caressant l’idée folle de le voir avancer à pas de géant dans le tournoi, certains n’étaient pas loin de penser que dans le fond, le Manceau était même en mesure de la gagner, cette édition 2011!

Mais il faut davantage que le nouveau revers mortifiant d’un poulain pour les décourager (les Bleus ne sont donc plus que quatre en course sur les trente-deux partants), alors qu’ils ont un pur-sang sous la main. Eh oui, Gasquet. Encore plus en cour que son compatriote, le Biterrois fait carrément figure d’extraterrestre après sa victoire, forcément somptueuse, contre le Brésilien Thomas Bellucci. Allez, je passe pour cette fois sur le fantastico-fabulo-géniallissimo revers d’exception de Richard le conquérant…

De toute façon, faute de grive éventuelle, nos chers voisins se délecteront de merle. Déjà prêts à trouver toutes les qualités du monde à la raquette féminine grâce au quasi exploit de Caroline Garcia, ils la défendent becs et ongles suite au triomphe de Bartoli. Qui, montée sur roulement à billes, a fini par dicter sa loi à la jeune Allemande Julia Goerges, émergeant péniblement d'une entame de jeu dantesque.

Et comme Clijsters, Stosur et Wozniacki se sont respectivement laissé pitoyablement atomiser par une débutante et deux revenantes, voilà que nos amis tricolores, continuant à échafauder fiévreusement des plans sur la comète, imaginent une voie royale s’ouvrir à Marion pour la conquête du Graal.

Heureux les simples d’esprit, car le Royaume des Cieux est à eux. A défaut de la Coupe des mousquetaires…  

Lien permanent Catégories : A la volée 6 commentaires

Commentaires

  • En conférence de presse, Federer tire la tronche, est agressif, rien à changer dans son jeu d'après lui.
    Pourquoi est-il aussi lugubre et aussi peu explosif ?

  • Sur le terrain aussi, on parle même d'oeil noir (reportage).
    On voit qu'il n'a plus de plaisir sur le court, genre Agassi. Il doit avoir des problèmes familiaux ou physiques. Il dira plus tard qu'il n'a jamais le tennis comme Agassi. Son spleen sur le terrain et en dehors, ça devient franchement lassant.
    http://www.tsr.ch/sport/tennis/dossier-videos/cent-pour-cent-federer/3170358-qualification-sans-probleme-de-roger-federer.html

  • Encore plus fort, il dit qu'il n'a pas de pression cette année car il n'y a pas d'attente sur lui, mais aujourd'hui, il nous sort que son jeu est assez bon pour gagner Roland Garros, alors qu'il a battu les 32 et 41 au classement !

  • Mon dieu, mais c'est quoi ces commentaires de journaliste sportive à deux francs cinquante ?

  • Mon dieu, mais c'est quoi ces commentaires de journaliste sportive à deux francs cinquante ?

  • Mon dieu, mais c'est quoi ces commentaires de journaliste sportive à deux francs cinquante ?

Les commentaires sont fermés.