Google Analytics

Roland Garros: l'ogre de l'ocre frise le code

Imprimer

tennis-balles.jpgPendant un instant, on eût pu croire à une deuxième sensation Porte d’Auteuil. Après la défaite calamiteuse du Tchèque Thomas Berdych, surtout face au Français Stéphane Robert, 140e au classement et donc sorti des qualifications, l’ogre de l’ocre était mené deux sets à un Porte d’Auteuil, par un géant américain à tête de bébé montré en graine.  

 

D’accord, si j’en ai caressé l’idée,  je n’ai jamais vraiment imaginé un revers ibère. Il n’empêche qu’il a quand même fallu quatre heures à Nadal pour venir laborieusement à bout d’Isner. Du coup, menacé d’un coup de tonnerre, il a mis a mis genou en terre à la fin de la partie, fait sans doute rarissime lors d’un premier tour à Roland Garros. Tandis que tonton Toni, nettement moins impassible que d’ordinaire, poussait un grand ouf de soulagement.

 

Au vu de la prestation du neveu d’ailleurs, ce n’était dans le fond pas si difficile pour Djokovic, dont on ne cesse d’encenser l’incroyable talent depuis quelques mois, de battre le pitbull de Manacor en finale à Rome, puis à Madrid. Sans oublier Indian Wells et Miami. Et si le taureau ne se reprend pas, l’express de Belgrade n’aura peut-être pas à attendre la fin du tournoi parisien pour devenir numéro un mondial. A moins que lui aussi se laisse surprendre par l’asperge argentine Juan Martin Del Potro au troisième tour.

 

Voilà en tout cas qui va donner du grain à moudre à l’insupportable et prétentieux entraîneur tricolore Patrick Mouratoglu. Va-t-il autant gloser sur un hypothétique déclin de Rafa que sur la dégringolade, désormais acquise pour lui de Federer, dans l’émission d’Eurosport «Avantage Leconte»? A son habitude depuis 2008, il a méchamment taclé un Rodgeur peinant à se remuer. C’est tout juste si, à son avis, le Suisse n’avait pas besoin d’un déambulateur pour se déplacer sur le court, en dépit de sa victoire somme toute facile sur Lopez.

   

Avec son distingué aréopage, il s’est ensuite extasié éperdument sur le talent exceptionnel de l’extraordinaire Gasquet, ce surdoué de la raquette au bras fantastique dont le  moindre geste fut savamment décortiqué. Du coup Smaïn, invité lambda dans le domaine mais lèche-bottes en diable, s’ébahissait de tant de savoir tennistique et qualifiait carrément ses interlocuteurs de «scientifiques». Ravis du compliment, les intéressés opinaient modestement du chef. A commencer par Riton. Vous avez dit pathétique?

Lien permanent Catégories : A la volée 6 commentaires

Commentaires

  • Mourato....qui ? Qui c'est ce lascard ? Un nouveau marchand de tapis ?

  • Mouratoglu a un blog sur yahoo. Il chapeaute de nombreux joueurs comme Chardy, Dimitrov (le Federer bulgare, en devenir) et auparavant Aravane Rezai. C'est vrai qu'il est dur avec Federer (qui aime bien châtie bien, car en fait il en est fan) mais c'est pas le comiquesetti de service qui dira le contraire...

  • Non il ne l'apprécie pas

  • Je sais bien qui est cet individu, c'était juste une boutade pour montrer l'insignifiance des ses interventions à mes yeux. Ce type est un arrogant fini qui croit avoir la science infuse parce qu'il a créé une académie de tennis. Or il a délaissé le tennis de haut niveau en temps que joueur bien avant ses 20 ans. C'est un peu comme Menez au foot, ils adoptent la critique vitriole pour se faire de la pub, et malheureusement ca marche...

  • Je ne connaissais pas la "jeunesse" de Mouratoglou mais je trouve au contraire que ses interventions sur l'émission d'Eurosport sont très intéressantes. Je ne le trouve pas du tout arrogant. Il est simplement pas langue de bois, le principe de cette émission voulu par Leconte. Mourinho n'a joué qu'en 2e division portugaise et est pourtant un maître tacticien et sans doute l'entraineur le plus performant bien que arrogant lui.

  • Attention ne mélangeons pas tout, le tennis est un sport individuel et le foot collectif. Et c'est vrai que je te rejoins dans l'arrogance de Mourinho. D'ailleurs perso, je ne l'aime pas, mais je reconnais qu'il est un excellent entraineur. Quand à notre ami glouglou, le seul fait d'avoir vu son site internet et lu certaines de ses chroniques papier me conforte dans mon opinion.

Les commentaires sont fermés.