Google Analytics

16/03/2011

Cuche et son cinéma, ça cartonne au box-office!

Le monde de la latte en ébullition, trois cents journalistes qui se bousculent à la conférence de presse, suspendus aux lèvres de l’orateur de service, le suspense qui dure, intolérable… Jusqu’à la délivrance de l’assistance, la larme à l’œil, applaudissant à tout rompre Didier Cuche, qui les a bassinés pendant un bon quart d’heure avec des futilités avant de lâcher enfin le morceau.

Franchement, quel cirque de la part du skieur helvétique pour annoncer une simple poursuite de sa carrière! Se vantant de surcroît d’avoir gardé le secret et laissé planer le doute, vu qu’il avait déjà pris sa décision à Garmisch.

C’est là que la flèche des Bugnenets a d’ailleurs confirmé son goût immodéré pour le cinéma, s’illustrant presque autant en-dehors que sur les pistes. Dans des films de série Z, je précise. Lors des Mondiaux, il avait chipoté sur la qualité d’un revêtement indigne de son talent. Militant pour que les meilleurs, dont lui naturellement, puissent choisir leur numéro de dossard. Histoire de ne pas être trop tributaires des éventuelles mauvaises conditions et se retrouver ainsi plus proches du podium.  

Il a continué en exigeant de Günther Hujara, directeur des courses masculines de la Coupe du monde, l’abaissement d’un saut qui ne lui convenait pas à Kvitfjell. Demande satisfaite, pour quelques centimètres. Mais comme le Neuchâtelois avait menacé l’arbitre des neiges, déclarant qu’il n’hésiterait pas à l’attaquer en public s’il ne rabotait pas cette fichue bosse, le vindicatif a écopé d’un carton jaune de 5000 francs pour conduite antisportive.

L’amende maintenue, Sa Majesté ulcérée a claqué avec fracas, dans une dernière scène écrite avec les pieds, la porte de la commission des athlètes. Soutenu évidemment par les médias compatissants, non seulement affolés que cette affaire compromette l’intérêt des finales grisones, mais surtout que le champion, blessé dans sa chair, tire définitivement sa révérence.

A commencer évidemment par le grand, l’immense, Monsieur Jaton, qui ne pensait pas avoir autant de grain à moudre pour nourrir ses intenses réflexions à l’antenne. Sa Logorrhée s’est défoncée, salivant toute seule à l’extraordinaire idée d’assister au choc des géants. Cuche et Walchhofer, donc.   

Manque de pot, l’Autrichien plongeait dans le classement, tandis que le Suisse se retrouvait à nouveau chocolat. Les titans au tapis, je me vois forcée de qualifier de SuperCronos le Français Théaux, vainqueur de l’épreuve pour cause, ses compatriotes enragent à cette mesquinerie, d’éclaircie temporaire.

Je sais, l’héroïque Didier a gagné le super-G en Norvège avant de rafler in extremis le globe de la descente devant «Walchi». Et alors? Le contraire eût été un comble pour celui dont l’inénarrable Fabrice ne cesse de vanter semaine après semaine l’exceptionnel talent dans les disciplines de vitesse. Lindsay Vonn en a remporté la bagatelle de trois en trois jours, pourrait dans la foulée s’adjuger le cristal du général et on n’en fait pas un tel fromage. D’accord c’est une fille, mais quand même…   

15:20 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (29) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Mami,
Il te faut retourner à tes casseroles, tu n'y connais vraiment rien. Et alors s'il fait un peu de cinoche notre Didier, cela te gêne ? En fait tu fais du sport toi, tu fais quelque chose à part critiquer et démolir ???

Écrit par : JM Vogt | 16/03/2011

Faut te calmer JM Vogt, tu te ruines la santé :0)

Écrit par : Comisetti | 16/03/2011

Ma pauvre!!!!
quelle honte de parler de notre grand champion de cette manière! Ca doit être la jalousie qui te fais dire ces inepties!!!!
Lili

Écrit par : lili | 16/03/2011

Ma pauvre!!!!
quelle honte de parler de notre grand champion de cette manière! Ca doit être la jalousie qui te fais dire ces inepties!!!!
Lili

Écrit par : lili | 16/03/2011

C'est effectivement un blaireau antipathique que se la pète ! Un peu d'humour m'sieurs, dames...

Écrit par : Comisetti | 16/03/2011

Chère Edmée (permettez que je vous vouvoie de la sorte puisque vous êtes une sommité du ski helvète apparemment), si cela vous plaît tant de revoir les images de Daniel Albrecht à Kitz en 2010, alors je comprends votre aigreur quant à la prise de parole de Cuche face à l'Austro-connard de Gunther Hujara.
Pour mémoire, cet abruti n'avait pas voulu dans un premier temps que le saut final du Hannenkam soit raboté, le résultat fut sûrement à la hauteur des ses attentes de directeur financier, pardon sportif, de la FIS. Soit un brillant coureur luttant pour maîtriser à nouveau ce qui nous paraît normal dans notre quotidien: manger, parler, écrire.
Si vous trouvez que l'Cuche fais du cinoche, coupez votre télé. Ou faîtes comme beaucoup d'entre-nous: coupez le son, et en même temps le sifflet du gros Jaton, sûrement incapable de tenir sur ses lattes dans une pente bien verglacés comme nous les affectionnons.
Je ne doute pas, chère Edmée, que vous avez du être une championne hors-norme pour vous permettre ainsi de juger qu'il fut normal que Cuche remporte le petit globe de descente comme si cela coulait de source, que vous avez sûrement souffert lors de vos séances d'entrainement quotidiennes qui ont fait de vous non pas une gracile danseuse mais une bonne fille aux guiboles d'acier, aux fessier proéminent et aux cuissots saillants, garants d'une bonne résistance à l'impact après un vol de plusieurs dizaines de mètre ou lors de courbes taillées au cordeau où vous encaissiez alors 2 à 3x votre poids (léger, je n'en doute pas).
J'ai du sûrement vous croisez à l'époque sur les premiers derbys alpins où l'engagement se mesure uniquement au temps final après un tout droit de haut d'en bas.

A moins, peut-être me trompé-je, chère Edmée (permettez toujours que je vous nomme ainsi ?) vous-ai je fantasmé et vous n'êtes en quelque sorte qu'une Zemmour genevoise, adepte du tout-savoir et de l'avis définitif, même dans un domaine que vous ne maîtrisez, décidément et absolument, pas.
Si vous aimez la montagne, le ski, la neige, appréciez le silence y régnant, il est d'or au lieu de vous répandre en argent de paroles inappropriées.

Salutations d'un skieur savoyard ébahi de vous avoir lu et qui est certain que l'Didier restera avec Klammer l'un des plus grands de la vitesse.

Écrit par : AlxDemon | 16/03/2011

Les gens sont pleins d'humour ici

Écrit par : Comisetti | 16/03/2011

Décidemment, chère Edmée, j'ai honte pour vous !
Traiter de la sorte un champion comme Monsieur Didier Cuche, c'est d'une bassesse ! Avez-vous au moins tenter d'imaginer ce que cela signifie comme sacrifice et volonté pour en arriver là. Avez-vous vous-même chère Edmée, fais quelque sport dans votre existence ?
En fonction de vos paroles inqualifiables, avez-vous une préférence pour les chutes de Daniel Albrecht ou autre autrichien ?
Vous êtes genevoise, chère Edmée, vous croyez tout savoir ! Navrée pour vous que la flèche des Bugnenets, comme vous l'appelez, elle, sache de quoi elle parle et maîtrise parfaitement son sujet. Je ne sais pas si votre formation est journaliste. Si oui, vous êtes digne d'une petite, mais alors toute petite journaleuse.
Une chose encore, je suis persuadée que si Monsieur Cuche était genevois, à aucun moment vous ne vous seriez permise, chère Edmée de le traiter ainsi.
Recevez les salutations d'une fan absolue de Monsieur Didier Cuche, scandalisée par une pareille mauvaise foi.
Christiane Jobin

Écrit par : Chris | 16/03/2011

Tiens, tiens, il semble que les esprits s'ouvrent...
Alors, l'Edmée, on a pris sa ration de compliments?

Écrit par : ifosifos | 16/03/2011

Bravo Edmée pour votre prise de position que je partage entièrement.
Je déteste le dahu neuch Cruchon et voilà que l’on devra de farcir ce pantin encore une saison. Il est pire que Federer et Schumacher réunis ce n’est pas peu dire.
Alors, je zapperais lorsqu’apparaitra sa tronche sur l’écran.

Écrit par : Hypolithe | 17/03/2011

Heureusement qu'il existe des champions comme Federer, Schumacher ou Cuche pour que vous (Cul-tas et Hypolithe) puissiez essayer de sortir de votre insignifiance en leur crachant dessus, mais la bave du crapaud ...

Écrit par : Clyde | 17/03/2011

Federer et Cuche qui se la pètent ? C'est la meilleure de l'année ! On voit que votre bassesse d'écrivaillon n'arrive pas à faire la différence entre une pomme et un violon. Ma pauvre, quand on ne sait pas de quoi on parle, on ne se permet pas de faire un édito. Tachez à l'avenir de prendre un peu plus de temps à la compréhension du sujet avant de déblaterrer une prose digne de Yann Moix. Que vous ne l'aimiez pas, cela vous regarde et je l'accepte, mais lacher un édito de la sorte... vous ne mériteriez même pas de figurer dans "Voici" ou "Gala"

Écrit par : Hugyz | 17/03/2011

J'adore Moix !!!! Il est top !

Écrit par : comisetti | 17/03/2011

Chère Edmée, probablement mal aimée, pourquoi tant de méchanceté et de hargne dans votre édito ? Voyez-vous j’ai perdu mon mari en décembre et dans ces moments de tristesse profonde voir ce grand Monsieur qu’est Didier Cuche persévérer sans lâcher prise, malgré les coups durs qu’il a subis dans sa carrière sportive, cela m’a beaucoup aidée, n’en déplaise à ses détracteurs. Je ne suis pas sportive mais j’ai suivi toutes les épreuves de ski auxquelles il participait. L’espace d’un moment j’oubliais mon chagrin, j’aurai économisé aux caisses maladie les frais d’un psy. Didier Cuche aura apporté beaucoup de joie à beaucoup de personnes dans un monde où tout va de travers. Je ne comprends vraiment pas quel plaisir on peut avoir à dénigrer systématiquement des personnes connues pour leur gentillesse, leur honnêteté et leur courage, peut-être parce que ces qualités manquent singulièrement à ceux ou à celles qui s’emploient à les éreinter !

Écrit par : Despland | 17/03/2011

Comme Charles Poncet vous aimez alligner de belles phrases pour rabaisser ceux que vous n'aimez pas (ou peut-être que vous jalousez ?)
Il y a en tous cas une chose que vous n'avez pas comprise du tout. Didier Cuche faisant partie de la commission des coureurs, a le droit de donner son opinion sur les pistes. Et s'il a trouvé ce saut trop difficile ce n'est pas par rapport à lui, qui est capable de maîtriser des pistes bien plus difficiles que celle de Kvitfjell, mais tous les coureurs qui font la descente ne sont pas au niveau des meilleurs et risquent des accidents graves lorsque les pistes sont trop difficiles. L'état de la piste change très vite selon la métépo et la température et peut rendre dangereuse une piste tout à fait praticable le jour précédent.
Je sais que certains intellectuels trouvent ridicules les sportifs, mais si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres. Tout le monde n'a pas la chance d'être Genevois ...........

Écrit par : gamine | 17/03/2011

Voilà que les exclus se liguent contre Edmée parce qu'elle est genevoise.
Sachez gamine que nombre de Romands n'aiment guère les Neuchâtelois éternels modèles de vertus et donneurs de leçons. Ils nous saoulent avec leurs problèmes !

Écrit par : Hypolithe | 17/03/2011

Cuche, Federer, même combat, deux beaufs !
Le seul qui a une tronche plus ou moins potable, c'est Janka, mais il se la pète grave comme les deux autres et c'est pénible...

Écrit par : Comisetti | 17/03/2011

Eh ! Comisetti et Hypolithe, on voit bien où s'arrête vos idées. C'est pathétique. J'en aurais presque l'impression que vous êtes de l'UDC ? ou alors des anarchistes qui dénigrent systématiquement les autres parce que ceux-ci ont réussi. Triste, très triste ! Quand aux modèles de vertus et donneurs de leçon, les neuchâtelois ? Je n'ai rien entendu d'aussi marrant, et je ne suis pas neuchâtelois. Quand à Edmée, elle aurait pu être même uranaise que cela n'aurait pas changé mon opinion.

Écrit par : hugyz | 17/03/2011

"Sachez gamine que nombre de Romands n'aiment guère les Neuchâtelois éternels modèles de vertus et donneurs de leçons. Ils nous saoulent avec leurs problèmes !"

Décidément! vient s'ajouter à notre nationalisto-islamiste la haine des Neuchâtelois, outre celle qu'il voue à sa propre mère et aux Juifs! De plus, il fait de son cas une généralité.

Quelle pitié!!

Écrit par : Patoucha | 17/03/2011

comme on dit dans notre canton ça vole bas dans celui de Genève!Didier sans doute en homme intelligent rirait de ces commentaires le descendant en flèche,par des gens ne le connaissant même pas!juger sans connaitre est-ce une spécialité Genevoise,beaucoup en sont persuadés!

Écrit par : lovsmeralda | 17/03/2011

Tel un charognard patoucha cette chienne de garde n'ayant plus d'os à ronger nous ressasse toujours la même ritournelle.

Écrit par : Hypolithe | 17/03/2011

Respecte Patoucha trouduc! Tu peux ne pas être d'accord et t'exprimer autrement!

Écrit par : NOËL Pierre | 17/03/2011

Décidément Hypolithe, tu dois bien t'emmerder dans la vie pour t'amuser à attiser le feu sur des blogs. C'est à cause de gens comme toi qu'on en vient à se détester entre Romands. Grave et Stupide. Et balaye devant ta porte avant de porter des accusations de donneurs de leçon. Quand à ton politiquement incorrect, c'est d'une bassesse et d'une preuve de couardise. Lamentable ! Heureusement qu'il y a des gens comme Didier dans ce bas monde, rempli de préjugés, de haine et de mensonges. Merci à lui !

Écrit par : blecte | 18/03/2011

@ Hypolithe : Bordel ce que vous êtes ridicule ! Alors allons-y avec les clichés : Neuchâtelois donneurs de leçons (que devrait-on dire alors des Genevois), Fribourgeos sales, Vaudois paysans lents et lourds, Valaisans têtus et bagarreurs, Genevois grandes gueules, etc.
Comment voulez-vous qu'on arrive à la paix dans le monde avec des idées pareilles !
Je ne suis pas Neuchâteloise, non. Je suis Vulleraine, Broyarde, Vaudoise, Suissesse et fière d'être tout ça à la fois.

Écrit par : gamine | 19/03/2011

Mort de rires tous les intervenants mordent à l'hameçon et tombent dans le piège que je leur ai tendu, car, ne vous en déplaise, j'apprécie fort Edmée et ses commentaires au vitriol car je retrouve cet esprit frondeur propre à beaucoup de Genevois.

En outre, je relève sans surprise que très probablement vous ne lisez jamais "Vigousse" et que d’autre part le nom de Narcisse Praz doit évoquer les fleurs des Rochers de Naye, alors qu’il fut un auteur satirique (le Crétin des alpes, la Pillule) ayant vécu à Genève dans la seconde moitié du siècle passé. Quant à Georges Plomb alias Jack Rolland inutile d'évoquer son nom. Il est déjà tombé dans l'oubli.

A bon entendeur…

Écrit par : Hypolithe | 20/03/2011

Hypolithe, il faut croire que t'es pas plus malin que les autres, puisque tu es aussi tombé dans le piège de répondre à nos réactions. Quand à ta prétendue connaissance des auteurs et intellectuels, c'est le cliché type de réponses d'un égo surdimensionné qui cherche à cacher sa médiocrité et ses complexes par le beau verbe et la connaissance. Ca démontre bien à quoi tu t'arrête. Un esprit de profondeur ??? On ne doit pas avoir la même vision de la profondeur !

Écrit par : Blecte | 21/03/2011

@ Blecte merci pour ton élogieux commentaire. Je relève que tu es assis sur la même branche que tes comparses...

Écrit par : Hypolithe | 21/03/2011

Peut-être bien et je n'en ai pas honte, mais je ne joue pas au faux-semblant, ni à l'hypoclithe !!! Sur ce, amuse toi bien, je te laisse dans ta quête de semeur !

Écrit par : Blecte | 21/03/2011

@ Blecte ma devise :

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

Écrit par : Hypolithe | 21/03/2011

Les commentaires sont fermés.