Google Analytics

Federer, le Guillaume Tell du tamis

Imprimer

Entre les nouveaux soupçons de corruption à la Fifa et la candidature du Qatar à l’organisation du Mondial 2022, le foot n’a pas fini de nous faire rigoler. D’autant que les pontes du coin se sont payé Zidane, dans une pub où il nous assure qu’il faut croire en ses rêves et que le foot appartient à tout le monde…   

 

Remarquez, il s'en trouve pour douter très fort de l’impact de la chose. Mais dans la mesure où ce brave Zizou aurait touché plus d’un million d’euros pour raconter sa vie  en cinq minutes dans le spot, vous imaginez s’il s’en balance de la portée de ses sornettes. Bref, en attendant de savoir si les super stades climatisés avec douches incorporées pour rafraîchir les joueurs sur le terrain vont emporter le morceau le 2 décembre, je reviens un instant sur les performances de notre héros national.  

 

Comme prévu, je dois me livrer à ce que je redoutais, un mea culpa d’enfer, après avoir dit il y a une quinzaine de jours que je voyais le malheureux Federer obligé de reparti r tête basse étant donné les os durailles à ronger qu’on lui avait réservés.  Au lieu de cela Sa Grâce, en quasi disgrâce depuis le début de l’année ,à un Masters et deux crouilles tournois près, ne s’est finalement pas trop mal débrouillée à Londres.

 

Brisant les espoirs des fans de ses adversaires frappés en plein coeur, le Guillaume Tell du tamis a évidemment replongé dans l’extase ceux qui n’avaient cessé de le vilipender encore pire que moi, le poussant prématurément vers la sortie pour laisser enfin les Nadal , Murray  Djokovic, voire Berdych  s‘exprimer en vrais champions sur le court. Mais contre toute attente, la légende blessée par tant d'ingratitude s’est mêlée d’ajouter, au nez et à la barbe de ses détracteurs chagrins, un nouveau chapitre illustre à son histoire déjà glorieuse.

 

Du coup, je ne vous raconte pas le côté dithyrambique des papiers. A coups répétés de phénoménal, extraordinaire, fabuleux, formidable ou exceptionnel, les experts nous racontent en gros que Federer est redevenu le maître, nonobstant la fantastique année de Nadal  le cannibale. Ou, parodiant Naguy dans Tout le monde veut prendre sa place, clament de concert: «Le champion reste le champion».

 

Plus étonnant, Christian Despont dans le Matin, dont je ne connaissais pas le côté groupie fou. Sous sa plume Rodgeur n’est plus ni un phénix ou même un roi. C’est simplement Dieu. Au point que dans un article carrément mystique, il l'appelle «Lui». Oui, vous avez bien lu, avec un «L» majuscule. 

 

L’as des as ne fait malgré tout pas l’unanimité. Par exemple, un internaute le trouvant surcoté, ajoute qu’on peut comparer Federer à Zidane, dont il partage à son avis le charisme de l’huître. En revanche Nadal lui fait penser à Maradona, plus grand joueur de tous les temps… D’une rare cruauté, non ?

 

Lien permanent Catégories : Les pieds dans le plat 10 commentaires

Commentaires

  • Ce qui me fait bien sourire c'est que maintenant que Federer a succédé à Davydenko, on le voit reprendre SA place de no 1 mondial et tout gagner en 2011.
    Comment expliquer qu'il se fasse battre par Montanes à Estoril et Monfils à Bercy (par exemple) et qu'il arrive à battre 5 top 10 (un peu à l'ouest) en une semaine ? Que de questions sur Federer.
    Pourtant le no 1 c'est bien Nadal et sa saison est magnifique. Beaucoup plus facile de gagner des matches en 2 sets gagnants qu'un tournoi du grand chelem.
    Insupportables, Marc Rosset et Pascal Droz (pourtant Marc n'aime pas Federer car il l'a viré de la Coupe Davis) qui gueulaient à leur micro, au risque de la crise cardiaque tant ils mouillaient leur slip de la victoire de leur héros.
    Dans "Le Matin", après Citroni et cie, on a droit à M. Despont; tous bavent bien évidemment devant Federer...

  • Oui Nadal a gagné 3 grand Chelem, à Roland Garros en battant presque aucun top 10 à part Soderling, à Wimbledon, en battant Berdich en finale... non spécialiste de la surface et à l'US Open en battant des top 20-30 et battant un djokovic rincé par sa demie finale de la veille. Non Federer est bien le n°1, 2 au classement mais a été 1 depuis Roland Garros 2009, Nadal n°1 sur les 6 derniers mois seulement. Federer est n°1 depuis 2003 avec une interruption de quelques mois en 2008 et en 2010 mais avec 16 Grand Chelem (désolé), 5 Masters Cup (Désolé). Pour moi Nadal reste son dauphin en attendant le reveil d'un andy Murray. et n'oublions pas que Nadal doit son salut à la réduction des vitesses sur les surfaces de wimbledon, australie etc... Federer reste donc bien devant Nadal.

  • Un article assez bête en somme, qui ne résume rien et qui finit sur l'avis d'un internaute lambda ... Je suis peut être pro-federer, et peut être l'appeler Dieu est-il surjoué, mais cet utilisation dans un article est volontaire ! Après tout, on a chacun son "Dieu" ...

  • Tiens, en parlant de Maradona, que je considère comme le plus talentueux footballeur aussi, ce dernier a fait son choix : http://www.fuebuena.com.ar/wp-content/uploads/2010/11/federer-maradona.jpg
    Comme Tiger Woods en 2006, bref, les génies appellent les génies.
    Dire que Nadal est le Maradona du tennis est d'une énormité sans nom, Maradona, c'est le talent pure et naturel, la facilité dans l'exécution, la créativité, des qualités qu'on retrouve bien chez Federer. Nadal quand il remporte Roland Garros en 2005 ne savait même pas ce qu'était un revers coupé. C'est un champion hors norme, mais rien à voir avec ce qu'offrent Federer et Maradona s'il vous plait.

  • Avant tout Maradonna est fan de Djoko

  • Maradonna n'est pas très clean me semble-t-il

  • Maradona avait déclaré être fan de Djokovic au début du tournoi... puis de Federer après l'avoir vu jouer... bon c'est Maradona, il a peut être pas toujours les idees claires... mais son talent est bien réel par contre.

  • Arrête de baver devant Federer, Maître, c'est gluant !
    D'autant plus que Maradona avait déjà Roger jouer avant

  • Votre fond de commerce repose sur la critique continuelle de Roger Federer, pathétique.

  • Y'a de quoi le critiquer !

Les commentaires sont fermés.