Google Analytics

02/10/2010

Cancellara veut voler la vedette à Federer

Et nous voici en passe d’être pourvus d’une deuxième légende, ce qui n’est franchement pas banal pour notre courageuse verrue alpine.

En effet, Fabian Cancellara vise le doublé demain aux Mondiaux de cyclisme en Australie pour entrer lui aussi dans l’histoire. Reste à espérer qu’en cas de triomphe, on n’ira pas lui chercher des poux dans la tête, en l’accusant d’avoir tripatouillé sa machine comme dans l’Enfer du Nord.

Parce qu’avec ces gens, on n’est jamais tranquille. La preuve, Alberto Contador, vainqueur pour la troisième fois d’un Tour de France qu’on croyait complètement requinqué et plus propre qu’un sou neuf, mais qui vient de balancer un nouveau pavé dans la vitrine déjà fâcheusement étoilée de la bécane mondiale. 

Alors que l’intéressé, provisoirement suspendu pour soupçon de dopage au clenbutérol, clame son innocence en invoquant l’ingestion inopportune d’un morceau de barbaque piégé à l’anabolisant, on vient de lui prêter une nette tendance à l’autovampirisation.

Il se serait en effet injecté une louche assez maousse de son propre sang suroxygéné, pour se booster les gambettes. Manque de pot pourtant, le liquide aurait été bêtement salopé par un chouïa de substance interdite.

Inutile de préciser que ce scénario «surréaliste» se heurte au démenti catégorique de l’aigle de Madrid. Un surnom qui porte singulièrement malheur ces temps, je trouve. Et ce n’est pas McSornette qui peut le nier avec ses pygargues déplumés en perdition.

Certes le boss des Vernets ne cesse de se rassurer en répétant que les débuts importent peu pourvu que la fin soit belle. Hélas, le début peine drôlement à connaître une fin... Et ce n'est pas une victoire étriquée contre la lanterne rouge du classement qui change grand-chose pour l'instant.

Mais revenons-en plutôt au vélo. Je prie pour une course en ligne aussi grandiose qu’immaculée du vaillant Spartacus. Non seulement il deviendrait «the» sportif de Suisse et d’ailleurs, mais donnerait une poussée bienvenue d’urticaire à Sa Grâce, qui vit de ses rentes en jouant les abonnés absents du succès. Au train où ça va d’ailleurs, je ne suis pas loin d’imaginer le pire, son record de seize Grands Chelems battu incessamment par le redoutable Nadal, plus stupéfiant que jamais.

A propos, j’avoue que la présence du pitbull de Manacor à Bangkok m’hallucine la moindre. Il n’en est quand même pas à devoir glaner de misérables points dans un tournoi de troisième zone, juste histoire de consolider sa place du numéro un.

Alors, âpre au gain façon Rodgeur, ou simplement grand adepte de petits massages thaïlandais?

07:31 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Et si ce "vedettariat" pharmaceutique provoquait leurs morts dans quelques années !

Écrit par : Corto | 02/10/2010

Un nouvel Espagnol attrapé pour dopage (Contador) et qui était déjà suspecté lors de l'affaire Puerto. Cette même affaire suspectant 2 institutions du foot espagnol, Real et Barça pour ne pas les nommer, (soupçons vite étouffés par des puissances supérieures, genre FIFA, Uefa ou Etat espagnol) ... et des tennisman! Tiens donc! Suivez mon regard. Je n'ai toujours pas compris comment Nadal a pu se présenter sur 2 jambes (et gagner en 5 sets et 4h20 de jeu) face à Federer en finale de l'AO 2009 après une demi-finale dantesque de plus de 5h, d'une intensité folle tout le long, face à Verdasco 36h plus tôt suivie d’une nuit blanche.

A voir le coaching permanent de son oncle Toni (qui irritait déjà Federer en 2004-2005 sur terre battue) et donc cette mentalité de tricheur, le pas n'est pas très grand vers une préparation "survitaminée"!
Souvenez-vous de l'équipe cycliste du gourou Sainz avec Jalabert et Zulle. Souvenez-vous des JO de Barcelone 1992 avec les 14 médailles d'or venues de nulle part dont l'étoile filante Cacho sur 1500m.
En matière de culture du dopage, l'Espagne n'a rien à envier aux USA!

Écrit par : vigogne | 02/10/2010

Avec ses 12000 points ATP, Nadal est assuré de la 1ère place pour au moins 6 mois. Etonnant de le voir jouer le petit tournoi de Bangkok. Sa boulimie (et les vitamines) le perdra avec ses genoux qu'on annonce (les médecins) dans un piteux état.
Mais surpris de voir Federer renoncer à ce tournoi qu'il a joué encore jusqu'en 2007-2008 je crois. Pour reprendre éventuellement la 1ère place, il faudra bien qu'il gagne aussi des ATP 250 ou 500. Quelques match de rodages sont aussi nécessaires avant le Master serie 1000 de Shanghai s'il ne veut pas se faire sortir au 2e ou3e tour par ses "bêtes noires" devenues fort nombreuses (Berdich, Soderling et j'en passe et des meilleurs).

Écrit par : vigogne | 02/10/2010

merci pour l'article intéressant

Écrit par : Merci | 06/10/2010

Quant à moi je me demande comment Federer peut aller en demi finale d'un tournoi du gc avec une mono ! Il est suisse, donc sain, comme de bien entendu

Écrit par : Comisetti | 08/10/2010

Federer va jouer le tournoi 250 de Stockholm. Alors tu vois...

Écrit par : Comisetti | 08/10/2010

Les commentaires sont fermés.