Google Analytics

22/06/2010

Tout ça, c'est de la faute de Roselyne Bachelot

«Cette fois, le monde entier vous regarde», titrait l’Equipe sur deux pages avant l’ultime match des Bleus. Drôlement gonflé, je trouve. Ou alors  la simple confirmation que pour nos voisins, la planète se résume décidément à l’Hexagone.

 

Evidemment, cet oeil prétendument universel n’aura servi à rien. Au final, c’est  "le cauchemar absolu".  Là encore d’ailleurs, TF 1 exagère un poil dans la mesure où les Tricolores ont quand même réussi à marquer un petit but, évitant ainsi de pénétrer  à nouveau dans l’histoire à reculons, comme en 2002.

 

Mais je l’admets, les commentateurs français, qui n’ont pu s’empêcher de tirer une dernière salve en félicitant l’Afrique du Sud « d’avoir avoir battu  les vice-champions du monde», ont montré un courage exemplaire dans l’adversité, en déclarant que la compétition allait continuer, et qu’il s’y passerait de belles choses dont ils nous rendraient compte avec plaisir…

 

En attendant voici donc mes bouffons préférés qui rentrent pitoyablement à la maison. Première chose à faire, se soigner le mental. Si je vous dis ça, c’est parce que certains, à l’image du capitaine Evra, se sont sentis psychologiquement inaptes à pénétrer sur le terrain pour cette confrontation avec l’Afrique du Sud. J’avoue que je les comprends. Outre que leurs millions leur bouffent les neurones, je pense qu’ils ont juste refusé de vivre le pire après le coup de grâce asséné par Roselyne Bachelot.

 

En effet, tandis qu’ils nageaient déjà en plein psychodrame, il a fallu que la folklorique ministre des Sports, confondant allègrement le rugby et le foot, s’avise d’aller leur remonter les bretelles. Du coup il devenait  évident que les malheureux, non seulement éliminés, trouveraient de surcroît moyen de terminer honteusement derniers du groupe le plus facile du Mondial !

 

 

 

23:06 Publié dans Vipère au pied | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

2e article sur les Bleus. Un de trop. Arrêtez de tirer sur l'ambulance. Trop facile d'enfoncer des portes ouvertes. Les Français s'autoflagellent déjà à satiété.

Parlez plutôt des 2 buts d'écart que la suisse n'arrivera pas à mettre au Honduras. Et de l'énigme Frei (capitaine!) qui boude comme un chérubin à qui on essaie d'enlever son jouet. Et pourtant, je l'aime bien par certains côtés, Alexandre. Si il y en avait 11 comme lui (vrai ambitieux), la Suisse aurait au moins atteint le dernier carré lors de son Euro 2008 à domicile ou aurait battu l'Ukraine en 2006.

Écrit par : vigogne | 23/06/2010

Si ça vous convient pas, ne lisez pas les messages d'Edmée qui est charmante...

Écrit par : Comisetti | 25/06/2010

Les commentaires sont fermés.