Google Analytics

Rodgeur sauvé dimanche par son bourreau?

Imprimer

Federer, Djokovic, Murray, les sœurs Williams, Justine Henin, Caroline Wozniacki, toutes ces stars de la raquette ont piteusement passé à la trappe avant les demi-finales.Les vedettes des deux sexes eussent-elles été dominées par de jeunes loups ou louves aux dents longues, c’eût été excitant. Que nenni! On se retrouve juste avec une finale folklorique chez les dames, notamment squattée par Schiavone, une  trentenaire italienne qui a réussi l’exploit de gagner trois tournois mineurs en douze ans!

C'était presque plus pathétique dans la demi-finale des hommes avec Jürgen Mezler, un gaucher autrichien quasi inconnu de 29 ans, encore moins bien loti que la Transalpine en simple et en Grand Chelem, où il n’avait jamais dépassé le troisième tour. Enfin, heureusement qu’on a pu compter sur la générosité de Nadal pour rallier le bout du chemin. Même si, contrairement aux éminents experts prétendant le contraire, le parcours de l'ombrageux Ibère s'est révélé des plus pépères.

Cela n’empêchera peut-être pas le pitbull de plier demain devant Robin Soderling. Du coup, le bourreau de Sa Grâce deviendrait son sauveur, en lui permettant de garder sa couronne et de battre le record de 286 semaines au sommet du tamis, détenu par Pete Sampras. Mais si je remercie chaleureusement le Viking au cas où, je n‘en relèverai pas moins la médiocrité de ce tournoi. Avec cette brochette de riches coincés et frileux qui ont rechigné à s’investir, je parlerai carrément de l’Open parisien du pauvre. Il le fut d’ailleurs à quelque reprises dans le passé.

Pour en revenir à Sa Grâce, cette nouvelle et mortifiante défaite prématurée a donné du grain à moudre à l’insupportable Patrick Mouratoglou, coach français porté aux nues, qui tacle «Rodgeur» chaque fois qu’il en a l’occasion. Moi aussi, je le reconnais, mais c’est juste pour conjurer le mauvais sort. Rien à voir avec les élucubrations de ce triste sire. Après avoir déclaré que la légende faisait du mal au tennis en perdant exprès les Masters Series, l’affreux Patrick se permet de trouver lamentable, depuis huit mois, la stratégie du roi au trône chancelant.Tout ça parce qu’il a Marcos Baghdatis et Aravane Rezai dans son écurie. On se pince!

A part ça, le Costa Rica vous a fait rire? Attendez l’Italie ce soir au Stade de Genève! Eh oui, j’ai de gros soucis avec nos laborieux footeux helvétiques, au bout du rouleau avant même de rallier l’Afrique du Sud. Etant donné leur état comateux, je ne vois qu’une solution pour les booster au Mondial: un petit moteur dans les crampons, histoire d’en avoir enfin sous la semelle!

Lien permanent Catégories : Les pieds dans le plat 10 commentaires

Commentaires

  • Recette Couscous aux merguez :


    Ingrédients de la recette :
    1 grande boite de semoule
    1kg de courgettes
    1 kg de carottes
    3 poivrons rouges
    1kg de navets
    1 kg de aubergines
    1 gde boites de pois chiches
    2 ou 3 boites de concentré de tomates
    sel, poivre
    harissa
    merguez (selon le nombre de convives)
    mouton
    pilons de poulet

    1-Couper tous les légumes en morceaux.

    2-Mettre tous les légumes dans une grande marmite.

    3-Ajouter de l'eau (elle doit arriver juste au dessus des légumes).

    4-Faire cuire le tout.

    5-A 45 mn de cuisson, y ajouter les merguez, le mouton et les pilons.

    6-Laisser tout cuire.

    7-Quand la viande est presque cuite, y mettre les 3 boites de concentré de tomates.

    8-Pendant que le couscous s'imprègne de la tomate, vous pouver faire bouillir de l'eau salée pour la semoule.

    9-Dès que l'eau bout vous la versez sur votre semoule et laissez gonfler.

    10-Pour la sauce piquante, il faut mettre de l'harissa dans une saucière et y mettre le bouillon du couscous.



    Conseils :
    Attention à l'harissa, c'est très fort !

  • C'est comme si nous avions les 4 meilleurs joueurs du monde en demi, car :
    Berdych a battu Murray
    Melzer a battu Djokovic
    Söderling a battu Federer

  • Il n'y a pas pires sottises que celles proférées par les ignorant-e-s.

    Vous dites tout à partir de rien et inversément, vous fantasmez sans arrêt, vous critiquez sans fin et, surtout, sans aucun humour.

    Tout cela est d'une affligeante vacuité.

  • Tu parles de qui, Déblogueur !?
    C'était un gag ?

  • Comisetti, avec tes propos orduriers, vulgaires et irrespectueux, tu fais partie de cette caste parasite largement majoritaire qui sévit sur les forum et qui n'y ont pas leur place. Sans doute un frustré et désoeuvré de plus qui crache gratuitement son fiel pour se venger de sa vie misérable. Retourne à tes légos.
    Un peu de censure, Edmée, sinon celà va dégénérer avec ce genre d'énergumène.

  • vigogne,
    J'ai parlé des 4 demi-finalistes et tu me parles de vulgarité ?
    Je pense que tu t'es trompé de message.
    Je tombe des nues

  • En fait, il semblerait que mes propos aient été mal compris.
    Je disais que nous aurions pu avoir les 4 meilleurs joueurs du monde en demi s'ils avaient battu les joueurs qui se trouvent en demi. Y'a quoi d'ordurier la dedans ?

  • Comisetti, tu m'as traité de "folle" dans un article précédent. Mais au vu de cette réponse-ci, je suis prêt à te pardonner et revenons à un vrai dialogue car je sais que tu peux avoir des choses intéressantes à dire.
    Je suis à 100% pour Soderling dans 15 minutes car c'est un bon gars malgré tous ce que les médias peuvent raconter.
    Bon match!

  • Les autres personnes qui lisent cet article ne peuvent pas comprendre si tu ne leur expliques pas.
    Je ne parle pas de toi (car tu es fan de Robin) mais ne supporte pas les gens qui tiennent pour Sôderling afin de faire les affaires de Nadal...

  • Erreur de ma part, je voulais dire "...faire les affaires de FEDERER".
    Bon après-midi.

Les commentaires sont fermés.