Google Analytics

Du paradis africain à l'enfer parisien...

Imprimer

Quand je songe qu’il faut se rabattre sur des mômes de moins de dix-sept ans pour nous booster le quotidien! En tout cas une chose est sûre, les poules auront des dents avant que leurs aînés nous fassent vivre un truc pareil.
Hitzfeld en personne n’a jamais autant vibré qu’en regardant évoluer les Rougets. A mon avis, il devrait carrément les emmener en Afrique du Sud. Avec eux, il aurait éventuellement l’ombre d’un vague espoir de passer le premier tour…
Mais ne tuons pas les poussins dans l’œuf, d’autres s’en chargeant hélas déjà, en les élevant au rang de stars planétaires. Sans aller aussi loin, j’avoue qu’ils me consolent de la nouvelle mortifiante défaite de la légende à Bercy. Même si je m’y attendais depuis ses grossiers ratages à l’US Open et à Bâle.
L’as des as pourra d’ailleurs dire adieu au Masters et à sa couronne mondiale, s’il continue à juger indigne de se défoncer à mort sur un court. Surtout contre des besogneux transcendés par l’enjeu.
Certes Benneteau aurait pu éviter d’humilier Sa Grâce, juste histoire de se faire un souvenir inoubliable, pour s’écraser bêtement au tour suivant. Mais je préfère que l’outrage vienne de lui que de Monfils. Hormis quelques commentaires flatteurs, les spécialistes du cru étaient tellement surpris par l’exploit du brave Julien, qu’ils se sont montrés d’une rare sobriété. C’eût été Gaël, on n’avait pas fini de les entendre.
Personne n’a pourtant de quoi se frotter le ventre. Car si Paris a son Parc des Princes, Bercy a son Open des pinces! Moi qui me gaussais du niveau abyssal du tennis féminin, ce n’est pas mieux chez les hommes.
Federer, Murray, Davydenko à la trappe. Jusqu’à Nadal, qui manque singulièrement de mordant. Mais pour le malheur de Rodgeur, le pitbull aux canines émoussées s’en est sorti deux fois  par les poils. Seul Tsonga, le Wawrinka des Tricolores, ne lui a pas posé problème.
Remarquez, j’ai l’impression que l’Hexagone s’en balance un peu, de la raquette, face à la rencontre capitale qui se joue
ce soir en Irlande. Pas tant évidemment pour le sport que pour les pépettes. Sur ce plan, la Berezina c’était de la roupie de sansonnet à côté d’une élimination au Mondial. Rien qu’à TF1, elle coûterait la bagatelle de soixante millions d’euros.
Je ne vous raconte donc pas la trouille générale de voir la France se planter. Même si, selon Deschamps, les Bleus sont très supérieurs aux Verts. L’inénarrable pense même qu’ils ont conscience de l’importance du rendez-vous… Imaginez que certains se plaignent de l’incompétence de Domenech!

Lien permanent Catégories : Les pieds dans le plat 11 commentaires

Commentaires

  • vive la jeunesse dans le sport ...

  • Pauvre Domenech il bat de loin Aimé jaquet dans la crtique pour mener le foot Français au sommet. Et pourtant en juillet 1998 tout le monde a apprécié ...

  • Quand on pense que maintenant, il entraine des poussins ... et c'est peut-être mieux comme çà !

  • Le fric pourrit tout, on le sait bien, et que demander à des sportifs qui passent leur temps à des émissions de télé ou dans des spots publicitaires, avec des sailaires 10 fois supérieur aux ténors du cac40 de faire du sport et de jouer avec la hargne des sportifs amateurs ...

  • Bon article

  • Que l'on arrête de faire des sportifs de haut niveau qui se prennent pour des ministres et qui pèsent plus lourds que des pdg du cac40 et le sport s'en portera mieux !

  • "Pas tant évidemment pour le sport que pour les pépettes" c'est çà le résumé du sport de haut niveau !

  • Les bleus battent toujours les verts !

  • "Rien qu’à TF1, elle coûterait la bagatelle de soixante millions d’euros" il y a de quoi aider les Somailiens !

  • C'est un très bon article bravo

  • Les mômes de 17 ans sont les futures stars du sport ....

Les commentaires sont fermés.