Google Analytics

142 millions, parce que je les vaux bien...

Imprimer

Certes, il sanglote éperdument à chaque Grand Chelem gagné ou perdu. Pourtant je ne m’étais jamais vraiment rendu compte à quel point le Maître est une petite créature sensible. Rien que d’y penser m’arrache également quelques larmes.
Et elle a duré, son émotion. Ce brave Rodgeur était tellement secoué par les choses extraordinaires qui se sont produites durant cette fabuleuse quinzaine de Roland Garros, qu’il n’a juste pas eu la force de s’aligner à Halle.
Une sacrée surprise pour tout le monde. A commencer par Djokovic. Ignorant cet abandon in extremis, le Schtroumpf clamait sa détermination féroce à mener la vie dure au Bâlois. Raison pour laquelle je m’interroge sur l’éventuel aspect bidon de cette crise soudaine de bouleversitude aiguë. Je serais en effet plutôt tentée de croire que le Phénix a décidé de se tirer des flûtes en apprenant le forfait de Nadal au Queen’s.
Pourquoi en somme aller se défoncer contre des nazes en Allemagne? Au risque en plus de perdre bêtement des plumes tandis que le pitbull se dore la pilule à Manacor.
Bref. Pour changer de sujet, vous avez évidemment suivi le barouf autour du transfert pharaonique du beau Ronaldo. Qui se la joue dès lors façon starlette sexy de l’Oréal: cent quarante-deux millions, parce que je les vaux bien!
Pas à une extravagance près, Cantona l’approuve. Remarquez, je préfère son attitude à celle des spécialistes du crampon qui se tortillent les neurones style vierges effarouchées, en se demandant si par hasard ce ne serait pas un chouïa chérot pour un seul homme.
A l’image de Platini, carrément «interpellé» par ce montant mirobolant. A se pincer jusqu’au sang, du moment que tout a été fait depuis des âges pour qu’on en arrive à cette indécence crasse.
Cela dit, deux choses me parlent dans cette affaire. Primo quand on me raconte que ce pactole représente trois fois les gains de Federer en tournoi depuis le début de sa carrière. Cela simplement pour que Cristiano puisse se royaumer sur un terrain quatre-vingt-dix minutes au mieux. Sans être un mythe de surcroît.
Alors que la désormais légende helvético-planétaire bosse souvent le double. Et ne venez pas me bassiner avec le côté sport extrême du ballon rond face à la raquette.
Secondo, en lisant que le transfert du Portugais correspond à vingt-quatre fois le budget du Servette, je trouve limite mesquin. Parce que six millions pour une équipe aussi bout de bois que les Grenat, franchement ça me troue…

Lien permanent Catégories : Les pieds dans le plat 3 commentaires

Commentaires

  • *Edmée, a ce stade, pas celui de Genève, le sport devient débile ... ou devrais-je dire le marketing devient ..., car in fino ce seront les pauvres mecs et mecquesses comme nous qui casquerons avec les prix surfaits des marques à la c..
    Bien, comparant Federer à Ronaldo et ses gains, Ronaldo joue sur un terrain de foot 20 x plus grand que le court. Ne devrait-il alors pas gagner 20 x plus que notre Federaltor. Bien sûr c'est une blague. De toute façon, il n'y plus de mesure et on parle ici bas de ... crise ! Quant aux filles, une raquette à la main, qui hurlent proche de l'orgasme à chaque coup, comme des becquasses, je les enverrais au diable. Et dire que ces folles gagnent des sommes folles, il ne nous ne reste plus qu'à boucher les oreilles, à nous taire et d'en rire !
    Bien à vous, ma journaliste sportive

  • et d'ajouter, il a bien raison de faire l'impasse sur un tournoi (Halle) ou il ne pourrait que laisser, en plus de son énergie, des plumes. Il vaut mieux se préserver pour éviter des blessures à la Nadal et se concentrer sur son vrai objectif : Wimpledon. Quant au méchant Djoko, laissons lui aussi quelques miettes ... lire Euros pour satisfaire son égo

  • Il vaut mieux se préserver pour éviter des blessures à la Nadal et se concentrer sur son vrai objectif : Wimpledon. Quant au méchant Djoko, laissons lui aussi quelques miettes

Les commentaires sont fermés.