Google Analytics

31/05/2009

Quand Nadal nous joue la panthère rose...

Contrairement à ce que je pensais, l’épisode Hewitt n’était pas du tout révélateur de l’état des dents du pitbull.  Je me suis simplement laissée berner par son succès, pourtant  aussi logique que facile, sur un troisième couteau que n’importe quel  joueur un tant soit bien classé aurait battu les doigts dans le nez. C’est donc ce qu'il m’avait semblé au début du tournoi,  le morfale a momentanément du mou dans la quenotte. Pour ne rien vous cacher, quand il s’est pointé avec son petit maillot framboise, je n’ai pu m’empêcher de supposer qu’il allait nous jouer la panthère… rose. J’avais eu ce pareil sentiment  bizarroïde de revers imminent lorsque Djokovic s’était ramené avec son look bleu schtroumpf.      

Suite à son échec mortifiant, inutile de préciser que  le malheureux Nadalator va subir la commisération des médias qui, après l’avoir plébiscité pour un cinquième sacre évident, rappellent déjà une défaite à Madrid qu’ils avaient alors jugée d’un inintérêt crasse.  Et y vont de leurs commentaires attendus du genre roi déchu et extraterrestre de retour chez les humains. A la limite, il suffira à Nadal de se planter à Wimbledon pour être plus ou moins bon pour la casse. En gros ce que doit supporter Rodgeur depuis août dernier. De ma part également,  vous trouvez ? Faux. Je conjure simplement le mauvais sort. Comme avant son affrontement avec Paul-Henri Mathieu. Je lui prédis en somme l’enfer pour qu’il ait des chances de se retrouver au paradis.

Par exemple je me méfie du beau Tommy Haas, bien que Sa Grâce soit désormais de tous les pronostics pour la victoire finale. D’aucuns pensent d’ailleurs que le Bâlois se frotte les mains à l’idée d’être débarrassé de son éternel rival.  Je n’en suis pas sûre.  Non seulement l’ombrageux Espagnol  aurait été prenable vu son état, mais sans lui le Suisse est vraiment condamné à gagner pour s’éviter des critiques acerbes…

Bref. Tandis que l’Espagne fait la gueule, une triste mine que n’a pas arrangée Verdasco humilié par Davydenko, la France pavoise. Car les experts du cru, clamant  que l’élimination prématurée de l’Ibère est bonne pour le phénix,  estiment qu’elle est encore drôlement plus profitable à leurs deux rescapés bleus, pour qui désormais tout est possible. Déjà qu’ils portaient frénétiquement  Monfils  et Tsonga aux nues pour avoir passé le troisième tour! Surtout Jo-Wilfried, qui a selon eux livré  un match plein, formidable de maîtrise et de volonté. Un vrai guerrier. Lui qui s'est juste imposé face à…  Christophe Rochus, le joueur le plus insignifiant et le moins doué demeurant  à ce stade de la compétition. Le plus étonnant c’est que le Belge  a quand même réussi à piquer six jeux au Français. Alors que Safina, sinon Sharapova, n’en auraient fait qu’une bouchée!

Les choses risquent de rentrer dans l’ordre lundi, étant donné les redoutables adversaires des Tricolores. Dans le cas contraire, il faudra endurer le pire jusqu’aux quarts. Au-delà, je ne veux même pas l’imaginer…       

22:33 Publié dans Les pieds dans le plat | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Bah, vous n'y êtes pas, Edmée: Tsonga et Monfils, ils vont forcément l'écraser, Rodgeur.

Écrit par : Rémi Mogenet | 01/06/2009

"Contrairement à ce que je pensais"...

On est ravi d'apprendre que l'Edmée PEUT penser,
ce qu'elle n'a pas encore démontré.

Acceptons-en l'augure, mais le doute subsiste,
à force de nous asséner des brèves de comptoir,
qu'elle nous présente, à chaque fois,
comme vérités quasi dogmatiques.

Écrit par : csny | 01/06/2009

*csny un peu insultant, osez-vous vous dévoiler? Chacun est différent et j'aime bien le style d'Edmée, contrairement à ce que vous pensez ou savez penser. J'avais écrit un billet sur les Gladiateurs de notre temps et le temps est venu pour renouveler un billet actualisé sur notre héros national sous http://etoiledeneige.blog.tdg.ch
Que cela ne vous déplaise ou non Bruno Mathis
Billet du 12 juin 2007:
Bravo à nos deux gladiateurs du 21e siècle
Le tennis est non seulement un sport, mais à ce niveau, aussi un art. Merci à nos deux gladiateurs Nadal et Federer, que nous portons aux nues (admiration et argent). C’était déjà comme cela au temps des Romains.
J’ai écrit, que Federer ne gagnera peut-être jamais Roland-Garros. Cela s’est avéré exact pour 2007. Il faut un gagnant et un perdant et le futur démontrera si j’avais raison. C’était une finale royale à 3 manches gagnantes. Ce sacré Nadal, le « Winnetou » des Espagnols, taillé comme un roc, a encore frappé. Avec ces lifts diaboliques et sa vitesse de déplacement phénoménale a encore une fois écœuré note héro national. N’oubliez pas que Rafael a également fait des progrès depuis 2006 !

Onex, le 12 juin 2007 Bruno Mathis b.mathis@tele2.ch

Écrit par : Bruno Mathis | 02/06/2009

et j'ai oublié le complément du 12 juin 2007:

Il y a une toute petite nuance entre dames et messieurs, qui - elles -jouent seulement 2 manches gagnantes, mais veulent aussi ramasser le même pactole ! Egalité de sexe oblige !?! Mesdames, avec tout le respect que je vous dois, j’estime cela incorrect (même travail, même salaire) !
Quant aux cris poussés par certain-e-s antagonistes, je trouve cela complètement déplacé ; cela me « nerve » jusqu’à tourner le bouton de ma télé Ce bruit est une injure pour moi ; et pour vous ? Cela dure déjà un certain temps et a commencé avec une certaine Szeles qui a eu le malheur de recevoir un coup de couteau dans le dos. Je ne comprends pas que la Fédération internationale de tennis tolère ces vociférications !
Pour ma part, je punirais ces pratiques, comme je condamne aussi le crachat des footballeurs et autres. C’est tellement irrespectueux pour les spectateurs! C’est vrai, personne ne nous oblige de regarder ni d’y assister.

Écrit par : Bruno Mathis | 02/06/2009

*Chère Edmée, jamais je ne pourrais rivaliser avec vous et votre humour rasant, mais j'aimerais tout de même apporter mon grain de sel sur Rodger à travers le billet du 13 mai 2007:
Roger Federer et Roland Garros

Notre « Rodger national» ne gagnera peut-être jamais Roland Garros, est alors ?
C’est son objectif principal et il fera tout pour y parvenir ! Il n’a jamais dit qu’il voulait enlever les autres tournois sur sable et je trouve, Messieurs les journalistes sportifs, f… ichez lui la paix. Vous pourrez toujours sortir votre plume pendant le tournoi de Roland Garros.
Pour le moment, il est libre d’organiser sa vie privée comme bon lui semble et choisir son entrainement (et entraîneur) en conséquence.
Ce n’est pas à vous de critiquer sa conduite, pour ces 4, dont 3 courtes, défaites de « petits chelems ».
Aussi, c’est ridicule de critiquer sa vie pour raison éthique (voir courrier du lecteur), parce qu’il habite une villa à Dubaï (reçue en prime?), et parce que les ouvriers sont sous-payés dans cette région. Allez voir en Chine, aux Indes ou en Extrême Orient, et on en reparlera.
« Rodger » est un vrai professionnel et – à mon humble avis - il se « lâche » (sous preuve du contraire) pour le moment. Une défaite à Paris serait amère et durement ressentie, par lui et par nous. On en n’est pas encore là. Pour ma part, je lui tiens les pouces. Qui vivra verra !
Malgré son tennis fabuleux, il n’est pas un extraterrestre. Même, après cette échéance, l’eau continuera à couler du Léman à la Méditerranée !.

Onex, le 13 mai 2007 Bruno Mathis b.mathis@tele2.ch

PS. Ceci dit, l’exploitation des êtres humains sous toutes ses formes est honteuse et on se pose la question si l’esclavage a été réellement aboli !


Publié partiellement dans la TdG le 2-3.06.2007 (avant Roland Garros)

Écrit par : Bruno Mathis | 02/06/2009

Edmée, promis, après ce billet du 19 février 2009, je me calme et en plus il se fait très tard:

Federer doute ? Rodgeur sur le déclin ?

La santé prime, mais je pense c’est plutôt le mental que le physique qui soit atteint. Renonçant à défendre les couleurs suisses à la prochaine Coupe de Davis est pour moi significatif. La carrière de notre Rodger national n’est pas finie, loin de là et il a encore de belles choses à nous « servir ».
Au niveau démontré, le tennis masculin (que cela ne déplaise à la gent féminine) devient un art. Les perles de désappointements versées, qu’il redresse maintenant sa tête charismatique et maintes fois couronnée. Il ne le doit pas seulement à nous Suissesses et Suisses chauvin-e-s, mais aussi à ses sponsor-e-s !
Cette 2e grande défaite meurtrie à laissé indéniablement des traces et va probablement être suivie par une 3e à Roland Garros, si Dieu est assez clément pour laisser ces deux lascars s’affronter une énième fois.
Comme mille autres, j’adore le jeu attractif de Roger Federer, son toucher de balle et aussi sa modestie, voire gentillesse. Il ne sera peut-être plus jamais no 1, mais toujours premier ténor dans nos cœurs. S’il veut un jour vaincre le complexe Nadal, il lui faudra renforcer son mental en réussissant ses premiers services, car Rafa de Majorque lui est devenu supérieur, sur toutes surfaces, par sa puissance, un point c’est tout !
Pour battre le record de Sampras, il aurait intérêt de s’adjoindre les services d’un bon coach (*) et à se concentrer sur Fleashing Meadows, seul grand tournoi dorénavant à sa portée ?, car attention, beaucoup de jeunes loups l’attendent au contour !

Onex, le 19 février 2009 Bruno Mathis

*Et si Heinz Günthard se mettait sur les rangs ? Mais encore faudrait-il que le Bâlois (Federer) accepte un Zurichois (Günthard) !

Onex, le 23 mars 2009 Etoile de Neige

Écrit par : Bruno Mathis | 02/06/2009

Les commentaires sont fermés.