Google Analytics

25/06/2008

A l'Ouest, les Turcs

Et voilà. Terminé le miracle ottoman! Logique. A force de revenir de nulle part, les malheureux devaient être complètement à l’Ouest.
Contrairement à Angela Merkel, au septième ciel grâce à son «Schweini» adoré.
Enfin, comme on dit en
Allemagne depuis hier, mieux vaut être décevants en poule et jouer les coqs ensuite.
Simple. Pourtant cela n’a pas empêché les spécialistes du crampon de nous bassiner pendant des jours en nous livrant les clefs pour chaque équipe à l’occasion de ce match si particulier. Tout ça sous prétexte qu’il y a deux millions de Turcs en Allemagne. Alors qu’on n’en a pas mal non plus en Suisse. Dont trois chez les Rouges, ce qui vous booste drôlement le pourcentage.
A cet égard d’ailleurs, je regrette presque la défaite
des Turcs. Fatih Terim
se serait trouvé à court de main-d’œuvre et on lui aurait volontiers prêté Yakin, Derdiyok et Inler. Histoire de donner une vraie chance à l’Espagne, si par bonheur elle atteint la finale ce soir…
Edmée

22:57 Publié dans Vipère au pied | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.