Google Analytics

23/06/2008

Plus de miracle SVP!

Je suis tellement habituée aux cocoricos français après une victoire que j’en reste baba. A l’exception de Fatih Terim qui a tenté, toutes proportions gardées, de nous la jouer façon tricolore en déclarant que son équipe a réussi à écrire l’Histoire… les autres entraîneurs se disputent le profil le plus bas.
Joachim Löw et Guus Hiddink se considèrent comme de minables outsiders qui n’ont rien eu le temps de préparer et Luis Aragones avoue en rougissant qu’il a juste fait son boulot. Inquiétant car dorénavant, faute de grives italiennes, je suis forcée de miser le paquet sur le merle ibère.
Et c’est le moment choisi par David Villa pour me filer des frissons d’angoisse. En racontant en gros que depuis le temps, l’Espagne avait droit à cette demi-finale.
L’ingénu. Il devrait pourtant savoir que compter sur la justice en sport, c’est le meilleur moyen de se planter. Mais pitié, pas contre
les Russes. On a déjà eu notre content de miracles avec les Turcs!
Edmée

17:34 Publié dans Vipère au pied | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.