Google Analytics

12/08/2007

Ciao Locarno

Toujours un peu bizarre, la fin de la quinzaine locarnaise. La ville, débarrassée de ses festivaliers et rendue à sa faune habituelle, semble vivre au ralenti après le bruit et la fureur. Effervescente, la soixantième édition a en effet vu une hausse de la fréquentation de l'ensemble des sections. Montrant, selon le directeur Frédéric Maire, l'envie de tous les professionnels du cinéma de revenir à Locarno.

Lui-même se déclare très content de ce cru 2007 en général et de son jury en particulier, qui a choisi "les films les plus courageux représentant le mieux l'esprit du festival". Piquant allègrement sa déclaration à la présidente Irène Jacob, qui a quand même manifestlé quelque humeur. En reconnaissant avoir un rien peiné, avec ses jurés, à déceler la ligne cohérente de la sélection officielle. Qu'en termes élégants ces choses-là sont dites! 

Frédéric Maire n'en a cure. D'ailleurs il balaie les critiques, justifiées à mon humble avis, sur la qualité parfois faible des oeuvres parties chasser le léopard. Défendant sa position en ces termes: "J'aime tous les films que nous avons retenus". Encore une chance, car sinon on se demande bien pourquoi il aurait accepté de les sélectionner... 

Allez, ciao Locarno. A l'année prochaine!  

08:51 Publié dans La griffe du léopard | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.